178 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Lyon, not really Nice



Presse :

Lyon, not really Nice
L'Equipe, le 02/04/2011 à 18h41

A Nice, où ils se déplacent(17h00), les Lyonnais restent sur deux défaites marquantes en Championnat et en Coupe. Ils partent l'esprit revanchard.
Six victoires en sept matches, puis le trou noir. Depuis deux ans, Lyon vit un calvaire quand il se déplace à Nice. Cela a commencé la saison dernière par un lourd revers en Championnat (1-4). « C'était après une très grosse performance à Liverpool en Ligue des champions (2-1), qui avait engendré de la fatigue et nous avait fait lâcher beaucoup d'influx », commente Claude Puel. Cela s'est poursuivi en janvier dernier par une élimination sans gloire (0-1 a.p.) de la Coupe de France, l'un des objectifs majeurs du club. « Un non-match », répondent en choeur Bafé Gomis et son entraîneur. « On n'avait pas fait le métier », insiste ce dernier, avant d'enchaîner : « Même si Nice avait été valeureux et généreux, notre préparation n'était pas bonne et on n'a pas eu la concentration nécessaire. » « Au niveau de l'engagement, on a des choses à se reprocher », relaie Pape Diakhaté, qui avait suivi le match du banc de touche.

Gomis : « Il y règne une ambiance du Sud. Pour être originaire de Toulon, je connais bien. C'est chaud ! »
Le genre de production lyonnaise qui ne trouve pas vraiment d'explication, alors que l'équipe restait sur un probant succès contre Lorient (3-0). La semaine d'après à Valenciennes (défaite 2-1), Cris et ses partenaires étaient encore sonnés par ce coup sur la tête. « Cela nous avait handicapés », atteste Puel. L'environnement particulier du stade du Ray est souvent préconisé. Son évocation fait extraire un petit sourire à Gomis : « Il y règne une ambiance du Sud. Pour être originaire de Toulon, je connais bien. C'est chaud ! » « C'est toujours difficile de jouer à Nice, qui hausse son niveau de jeu et d'agressivité. Mais on ne va pas chercher non plus 50 explications, s'agace Puel. Il faut être prêt, quelles que soient les conditions. »

Le technicien rhodanien sent-il ses joueurs à l'abri d'une désillusion de cette ampleur, alors que le sprint final est lancé ? « Je pense que tout le monde est bien mobilisé et concentré », se persuade-t-il. « Il faut savoir élever notre niveau face à des équipes qui jouent leur survie et des joueurs qui veulent se montrer », insiste Diakhaté, qui valide l'esprit de revanche. « A chaque fois qu'on perd contre une équipe et que nous avons la possibilité de la retrouver dans la saison, c'est une revanche, indique le défenseur sénégalais. Qui dit revanche, dit victoire pour qu'elle soit encore plus belle. » Un nul serait clairement « un faux pas » et une contre performance. Et la preuve que le stade du Ray est devenu une terre hostile pour les Lyonnais.






- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice