128 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Les Ayew placent l’OM sur le trône



Presse :

Les Ayew placent l’OM sur le trône
RMC, le 27/04/2011 à 22h38

Grâce à un triplé d’André et un but de Jordan Ayew, le club marseillais terrasse Nice (4-2) et reprend la place de leader à Lille. Le rêve d’un nouveau doublé est possible. Le club phocéen peut dire merci aux fils d’Abédi Pelé !

Si jamais l’OM finit par conserver son titre de champion, l’histoire retiendra forcément cette 32e journée et la réception de Nice. Car c’est ce mercredi que le sort des Marseillais pourrait avoir basculé. Une chose est sûre, les hommes de Didier Deschamps sont passés de chasseur à chassé en Ligue 1 en ravissant la place de leader à Lille. Un rang qu’ils n’avaient occupé qu’au soir d’un succès devant Montpellier (4-0), le 27 novembre dernier. Au terme d’un match très mitigé, les frères Ayew, André et Jordan, ont redonné espoir à tout un peuple et endossé le costume des héros.

« On n’a que 19 et 21 ans, donc tout à apprendre, tempérait l’aîné au micro de Foot + au coup de sifflet final. On essaie d’apporter nos qualités à l’équipe mais on est loin d’être arrivé. » Des paroles sages mais qui n’atténueront pas la qualité du show produit par l’ancien joueur d’Arles-Avignon et son petit frère. On connaissait le talent du premier, toujours prompt à desserrer les situations les plus tendues pour l’OM. On devinait aisément les qualités du second, utile dans le jeu mais maladroit cette saison devant le but. Mercredi soir, les deux fils d’Abedi Pelé se sont mis au diapason, au meilleur moment de la saison pour des Marseillais en embuscade pour le titre.

A. Ayew : « On est loin d’être arrivés »
André pensait avoir ôté une belle épine du pied de l’OM en sanctionnant une terrible faute de main d’Ospina (30e). Mais non. Cette fois, le numéro 20 marseillais ne portera pas seul l’habit de sauveur providentiel. Pour s’extirper du piège niçois, tendu après l’égalisation de Traoré (42e) l’international ghanéen peut compter sur son frère Jordan, entré à la place d’un Gignac inexistant à l’heure de jeu. Et sur son offrande du pied droit (60e). Non content d’avoir inversé la tendance, Jordan déflore dans la foulée son compteur en Ligue 1 cette saison d’une superbe frappe enroulée (78e). « Je voulais mettre une reprise de volée », confie-t-il après coup. Qu’importe. Cela ne l’empêche pas d’applaudir chaudement le troisième et dernier but de son aîné sur un joli centre de Fanni (90e), son 10e en Ligue 1 cette saison.
Le Vélodrome ne s’y trompe pas et scande le nom d’Ayew. Sans préciser lequel. Inutile puisque les deux frères ont fait le métier mercredi soir. Nice, après un penalty manqué par Bamogo (85e), allège la note grâce à Civelli (90e+3)… Un ancien Marseillais. Pas de quoi ternir l’ambiance en tribunes. Une heure et demie après avoir paradé devant leur public avec la Coupe de la Ligue, les Marseillais leur ont offert un deuxième cadeau : la première place de Ligue 1. Et le rêve d’un nouveau doublé, grâce à ses deux frangins en or.

Alix Dulac
RMC.fr







- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1





  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 9.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 10.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 11.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 12.    Nantes 23 16 7 2 7 -2
 13.    Reims 21 15 5 6 4 +3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
   20e  sam. 11/01 (20h) Angers - Nice



Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1