74 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Sablé : « On sait d'où on vient »



Interviews :

Sablé : « On sait d'où on vient »
Sport.fr, le 20/07/2011 à 13h30

A l'instar de tout l'OGC Nice, Julien Sablé ne compte pas revivre une saison galère. Le capitaine azuréen se veut raisonnablement ambitieux pour l'exercice à venir, avec notamment l'arrivée de Jean-Pierre Rivère, nouveau président du club, qui change quelque peu la donne. Même si l'expérimenté milieu de terrain sait que la vérité passe par le terrain.

- Comment se déroule la préparation d'avant-saison ?
Bien. On a bien bossé pour notre premier stage, dans la qualité. On était dans de superbes installations, ça nous a permis de changer un peu nos habitudes. Maintenant il nous reste des matchs de préparation, à quatre semaines du début du championnat. On a encore deux semaines qui vont être difficiles sur le plan physique. On a encore des recrues qui vont arriver, en essayant d'avoir le groupe le plus affuté possible avant la reprise.

- Que pensez-vous pour le moment du mercato niçois ?
Le retour de Didier Digard est une très bonne nouvelle pour l'équipe. Ça faisait partie des objectifs de notre nouveau président. On a aussi un arrière gauche argentin (Fabian Monzon, ndlr) qui a signé. Maintenant je pense que le marché des transferts est très très calme aujourd'hui, en raison de la crise financière qui touche aussi le football. J'espère que maintenant il va y avoir, avec la nouvelle présidence, des avancées dans les dossiers des recrues. Je n'ai pas de noms à donner car ce n'est pas mon rayon. Mais nous on se prépare au mieux.

- Comment appréhendez-vous la saison à venir ?
On sait que ça sera une saison difficile, comme toutes les saisons. Et on n'a pas envie de revivre ce qu'on a vécu la saison dernière sur la fin. Maintenant on y va avec beaucoup d'humilité, on a fini 17e, avec un dernier match de la peur. On sait d'où on vient.

- La saison dernière est-elle toujours dans les têtes ?
Il est interdit de l'oublier. On en parle beaucoup. On s'est fait très peur. On a été irrégulier, mais on a eu quand même de bonnes périodes. On n'a rien lâché, c'est le point positif, on a été courageux. Mais on n'aurait jamais dû en être à ce point de regarder les résultats des autres pendant une mi-temps. Il y avait matière à faire peut-être mieux. Maintenant, si on ne l'a pas fait, c'est qu'on méritait cette place là. Je pense que ça va servir de moteur pour ne pas revivre ça. Cette saison dernière doit nous servir de point de départ pour revivre de nouvelles aventures, en essayant de ne pas commettre les mêmes erreurs.

- Vous êtes-vous fixés des objectifs collectifs pour la saison à venir ?
Pas encore, car je pense que, comme dans toutes les équipes, les objectifs doivent être fixés par la tête du club. Et comme on a eu un changement de présidence, on attend, je dirais, les ordres, pour être en accord avec les objectifs qui seront les nôtres.

- Comment avez-vous vécu l'arrivée du nouveau président, Jean-Pierre Rivère ?
Je crois que c'était dans les tuyaux depuis un moment. Je pense que c'est une très bonne chose pour Nice. Ça va ramener un peu d'argent, mais également quelqu'un qui est du coin, un pur Niçois. Il connait la mentalité, les attentes des supporters. Maintenant, il va falloir un peu de temps. A nous, les joueurs, de bonifier cette présidence par de bons résultats. On peut amener de l'argent, faire tout ce qu'on veut dans le football, mais on en revient toujours au terrain.

- Cette arrivée va-t-elle vous permettre de conserver des joueurs comme David Ospina ou Anthony Mournier, annoncés partants ?
Oui, je l'espère. Ça fait partie du deal de départ je crois. Si on veut rentrer dans le nouveau stade (prévu pour juin 2013, ndlr) et vivre une meilleure saison, je crois qu'il faut qu'on arrive d'une saison sur l'autre à garder nos joueurs performants. Anthony et David sont les figures du nouveau OGC Nice. Et je crois qu'il faut s'appuyer sur des garçons comme ça, les garder. Il y a aussi des atouts à rester dans un club comme Nice. Je pense, j'espère, qu'on va garder ces joueurs-là. Si on veut construire une belle équipe, il faut les garder. Ce qui a toujours été un peu compliqué à Nice. Mais avec le nouveau président, on espère tous voir sur le long terme, ou au moins sur le moyen terme, le club conserver ses meilleurs joueurs.

Propos recueillis pas Frédéric SERGEUR
Sport.fr







- Retour -







27e journee de Ligue 1
ven. 26/02/2021 à 21h


Rennes - Nice : 1-2

Résumé » Vidéo »



  28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h



Pts J V N D Diff
 10.    Angers 36 27 10 6 11 -10
 11.    Bordeaux 33 27 9 6 12 -5
 12.    Nice 32 27 9 5 13 -6
 13.    Reims 31 27 7 10 10 -2
 14.    Brest 31 27 9 4 14 -10



   25e  sam. 13/02 (17h) PSG - Nice : 2 - 1
   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice



Coupe de France :  Nice - Monaco en 16e de C...
Presse :  Metz enfonce Nice
Ligue 1 :  Nice - Metz : 1 - 2
Actualité :  Nice - Metz : les échos