134 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Bordeaux s'est réveillé trop tard



Presse :

Bordeaux s'est réveillé trop tard
Sport24, le 03/03/2012 à 23h12

Contrôlé pendant plus d’une heure, Bordeaux a chuté à domicile face à Nice (1-2). Une mauvaise opération pour les Girondins qui n’ont su réagir qu’en fin de rencontre.

Bordeaux-Nice 1-2
Bordeaux : Planus (67e)
Nice : Monzon (19e sp), Guié Guié (39e)


Euphorique ces dernières semaines, Bordeaux connait un sérieux coup d’arrêt. Une semaine après sa défaite à Montpellier (1-0), l’équipe de Francis Gillot s’est inclinée sur sa pelouse face à Nice, auteur du coup parfait à Chaban-Delmas (1-2). Opposant deux équipes regroupées autour d’une défense à cinq, le début de la rencontre s’apparentait à une partie d’échecs. Un débat que les joueurs locaux dominaient au niveau de la possession, sans parvenir à approcher sensiblement la surface d’Ospina. Mais la donne de la rencontre basculait lorsque M. Chapron sifflait une obstruction peu évidente de Ciani sur Mounier. En spécialiste de l’exercice, Monzon expédiait son penalty en puissance sous la transversale de Carrasso (0-1, 19e).

Refroidi, Bordeaux ne savait pas comment s’y prendre pour bouger un bloc bien en place. Tout l’inverse de Nice qui prenait par trois fois la défense girondine à revers. Sur les deux premiers, Coulibaly (30e) et Mounier (35e) manquaient de justesse dans la finition. Mais la troisième était la bonne pour Guié Guié qui s’offrait le but du break au profit d’un contre favorable devant Carrasso (0-2, 39e). Il n’en fallait pas davantage pour inciter les Aiglons à mettre le double verrou autour de leur but. Une stratégie qui mettait Bordeaux en échec pendant plus d’une heure. Mais un coup-franc d’Obraniak permettait à Planus de relancer enfin le suspense à Chaban-Delmas (1-2, 67e). Requinqués, les Girondins frôlaient l’égalisation mais Ospina se montrait décisif pour empêcher Maurice-Belay (70e) puis Diabaté (74e) de ramener Bordeaux à hauteur de Nice. Peu après, le portier niçois, battu, voyait un coup-franc d’Obraniak filer à quelques millimètres de son montant droit (82e). L’OGC pouvait respirer un grand coup, la victoire ne lui échappait pas. Celle-ci lui permet de marquer trois points précieux dans l’optique du maintien. En revanche, Bordeaux ne profite pas des résultats qui lui étaient favorables dans la soirée pour se rapprocher des places européennes.

Le joueur du match
Sur tous les fronts, Anthony Mounier a de nouveau été un atout précieux pour l’OGC Nice. En première période, l’ancien Lyonnais a fait mal à la défense girondine qu’il a régulièrement pris à défaut en contre-offensives. Davantage replié après la pause, il s’est mis au travail en défense avec ses partenaires pour tenir les trois points de la victoire.

On n’a pas aimé
Michael Ciani est encore loin de son meilleur niveau. Fautif sur le penalty concédé, laxiste au marquage et auteur de relances hasardeuses, le défenseur a connu une première période très compliquée. S’il a été moins chahuté après la pause, l'ancien Lorientais a encore été loin d’être un gage de sûreté en défense.

Flavien Chailleux
Sport24







- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille