146 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > MIONNET : « L’année prochaine, ça se passera autrement »



Interviews :

MIONNET : « L’année prochaine, ça se passera autrement »
Football365, le 05/06/2003 à 23h22

Transféré de Sedan à Nice plus tôt que prévu, Cédric Mionnet a fait mieux qu’uniquement prendre la température de la Côte d’Azur. Le nouveau buteur niçois a fait bien plus que de la figuration. Avant, la saison prochaine, de devenir un élément à part entière du GYM.

- Cédric Mionnet, quel bilan tirez-vous de votre première saison sous le maillot niçois ?

Mitigé dans l’ensemble. C’est vrai que j’ai été bien accueilli, je me suis bien adapté et ça m’a permis de m’adapter au style de Nice, aux joueurs et à la région. Je suis donc bien installé et prêt à attaquer cette nouvelle saison. Maintenant, ne pas avoir atteint l’Intertoto constitue une grosse déception. Mais c’est peut-être un bien pour un mal. On verra.

- Que voulez-vous dire par là ?

Disons que, quand on voit tout ce que peut amener la Coupe Intertoto sur le plan de la fatigue notamment… Les clubs qui disputent la Coupe Intertoto, si l’on regarde bien, sont souvent dans la charrette pour la deuxième division en fin de saison. Nous avions pu le voir avec Sedan, on a pu le voir cette année avec Troyes… Ce sont deux clubs qui ont vécu cette compétition et y ont quand même laissé des plumes.

- Vous parliez de Sedan, vous ne devez pas regretter aujourd’hui d’avoir quitter le club ardennais pour Nice ?

Non, c’est vrai que ça un peu été un cadeau pour moi. Les résultats étaient en ma faveur et je voyais que ça se passait de moins en moins bien à Sedan, que l’ambiance n’avait pas trop changé. Personnellement, j’étais déjà sûr de pouvoir rejouer en première division. Maintenant, c’est dommage pour les secrétaires et cet entourage déjà mal en point et qui va être obligé de dégraisser. C’est comme ça. Hélas pour eux et tant mieux pour nous. J’espère juste que les Sedanais vont pouvoir remonter rapidement. Cela risque d’être difficile vu qu’il n’y aura bientôt plus que dix-huit clubs en L1. Donc, bonne chance à eux !

« On se prend vite au jeu »

- Votre intégration en cours de saison s’est plutôt bien passée ?

Oui, très bien. J’ai été bien accueilli, y compris par les supporters. Cette adaptation s’est faite tout doucement et mon intégration dans le groupe immédiatement. Grâce aux joueurs, il n’y a eu aucun problème. Ils ont été contents de moi et, comme pas mal de personnes me connaissaient déjà, ça a facilité les choses. C’est bien d’avoir déjà effectué ces quatre premiers mois pour prendre la température et pouvoir m’installer avec toute ma famille. Ainsi, je suis prêt à porter le plus haut possible les couleurs niçoises.

- 13 titularisations en 23 apparitions dans le groupe, c’est plutôt pas mal pour des débuts ?

Oui, c’est bien, mais c’est surtout à moi de prouver encore plus. Pour mon arrivée à Nice, il fallait surtout prendre ses marques avec tous ces joueurs car je ne connaissais pas le style de cette équipe. Maintenant, nous allons peaufiner toutes les erreurs que nous avons pu commettre, essayer de nous maintenir encore et tenter d’aller, pourquoi pas, plus haut que cette dixième place.

- Vous avez dû prendre goût à ces fréquentes titularisations. Peut-être même au point de mal vivre le turnover en attaque ?

Non. Bon, c’est vrai que l’on se prend vite au jeu et on essaye de donner son maximum. Sans douter car les deux attaquants ont très bien marché. Nice était quand même dans les premiers donc, moi, j’arrivais pour apporter un plus offensif. Au départ, mon arrivée à Nice n’était prévue qu’au mois de juin. Elle a un peu été avancée et j’en ai profité pour préparer la saison suivante.

« Que du bonheur ! »

- Estimez-vous avoir constamment répondu aux attentes de votre entraîneur (Gernot Rohr) ?

Disons qu’il ne pouvait pas trop chambouler son équipe, mais il m’a fait comprendre qu’il fallait que j’attende un peu et que, l’année prochaine, ça allait se passer tout autrement. Ca sera à voir en fonction notamment des matchs amicaux. Je vais essayer de gagner ma place au fil de ses petits matchs. A moi de prouver d’entrée que je peux vraiment apporter un plus à cette équipe. Maintenant, je ne m’en fais pas du tout. J’ai déjà la sécurité d’avoir trois ans de contrat et encore une année en première division d’assurée. C’est que du bonheur !

- Cette fois, c’est vrai que vous allez vraiment pouvoir débuter la saison avec le GYM ?

Oui, voilà, je vais pouvoir faire une saison complète. Après, je ferai le bilan à la fin de la saison. Ce qui me permettra de voir combien de buts j’ai marqués mais aussi combien de matchs ou de passes j’ai pu faire.

- Avec l’arrivée de Georges Ba en attaque, la concurrence s’annonce de nouveau sévère en attaque ?

Oui, c’est vrai, mais cela permet aussi de faire progresser tout le monde. C’est bien. Il faut aussi avoir du monde en attaque pour compenser le possible départ de Kaba (Diawara). Concernant Malek (Cherrad), je ne sais pas du tout ce qu’il en est. On verra.

Aurélien CANOT
© Football365






- Retour -







8e journee de Ligue 1
dim. 25/10/2020 à 17h


Nice - Lille : 1-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  Ligue Europa
jeudi. 29/10/2020 à 21h



Pts J V N D Diff
 3.    Rennes 15 8 4 3 1 +6
 4.    Marseille 15 8 4 3 1 +3
 5.    Nice 14 8 4 2 2 +1
 6.    Lyon 13 8 3 4 1 +6
 7.    Lens 13 7 4 1 2 0



   6e  sam. 03/10 (21h) Nice - Nantes : 2 - 1
   7e  dim. 18/10 (17h) St-Etienne - Nice : 1 - 3
  jeu. 22/10 (18h55) Leverkusen - Nice : 6 - 2
   8e  dim. 25/10 (17h) Nice - Lille : 1 - 1
  jeudi. 29/10 (21h) Nice - Beer-Sheva
   9e  dim. 01/11 (15h) Angers - Nice
  jeudi. 05/11 (18h55) Slavia Prague - Nice



Europa League :  Nice - Beer Sheva : le gr...
Europa League :  Leverkusen - Nice : 6 - 2
Europa League :  Leverkusen - Nice : compo...
Europa League :  Leverkusen - Nice : le gr...