139 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Cvitanich : « Je me sens comme chez moi à Nice »



Interviews :

Cvitanich : « Je me sens comme chez moi à Nice »
Sport24, le 23/09/2013 à 21h04

Auteur de l’ouverture du score sur penalty face à Valenciennes (4-0), Dario Cvitanich est entré dans l’histoire de l’OGC Nice en marquant le premier but dans le nouveau stade des Aiglons, l’Allianz Riviera. Mais l’Argentin ne veut pas s’arrêter en si bon chemin…

- Dario, quelle émotion vous procure le fait d’être le premier buteur de l’histoire de l’Allianz Riviera, le nouveau stade de l’OGC Nice ?
C’est mon premier but ici et j’espère que cela ne sera pas le dernier. Ça restera pour l’histoire, j’en suis très content… Mais je suis surtout très content parce qu’on a gagné et on a fait un bon match.

- Avec l’attente qu’il y avait autour de ce match, n’avez-vous pas eu trop de pression au moment de tirer ce penalty ?
C’est vrai qu’il y avait beaucoup de pression. C’était même l’un des penaltys que j’ai frappé où j’avais le plus de pression. Mais ça a fait but et c’est le plus important. C’est vrai que mon premier penalty au Stade du Ray, je l’avais loupé contre Saint-Étienne. Là, c’est une autre histoire (rires).

- Avant ce penalty, on a l’impression que c’était assez compliqué pour votre équipe de contourner le bloc défensif de Valenciennes…
C’est vrai que pendant les 20 premières minutes, c’était difficile pour nous. Mais il fallait que l’on s’habitue à ce nouveau terrain. On ne s’y était entraîné que deux fois dans la semaine et ce n'est pas tout à fait pareil qu’au Stade du Ray.

- Avec déjà quatre buts à votre actif cette saison, vous êtes parti sur un rythme encore plus élevé que la saison dernière…
On ne sait pas ce qui va se passer par la suite. Mais comme je dis toujours, le plus important c’est l’équipe. Si je marque 20 buts mais qu’on finit 15e, ça ne servira à rien pour moi. J’espère que l’on pourra finir dans les cinq premières positions, c’est notre objectif. Je sais qu’on a une très bonne équipe et j’ai beaucoup de confiance en mes coéquipiers. Ça va être très difficile, mais ce n’est pas impossible.

- Qu’avez-vous pensé de l’ambiance avec ces 35.000 spectateurs dans votre nouveau stade ?
(Enthousiaste) Excellente ! Quand on est sorti sur la pelouse, l’ambiance était vraiment très chaude. Je veux vraiment remercier tous les supporters car avec eux, c’est comme si on avait un joueur de plus. Ici à Nice, je me sens vraiment comme chez moi. Le stade, c’est comme le jardin de ma maison. L’Argentine me manque beaucoup mais avec cette ambiance, c’est vrai que c’est beaucoup plus facile de se sentir bien.

- Pourquoi êtes-vous sorti après seulement une heure de jeu ?
Rien de grave, mais j’avais une petite «fatigue» à l’adducteur gauche. C’est pour cette raison que je suis sorti mais j’espère être là contre Nantes. Il y a deux jours pour récupérer.

Propos recueillis par Fabrice Combes
Sport24







- Retour -







Match Amical
dim. 21/07/2019 à 15h


Standard - Nice : 2-1

Vidéo »



  Match Amical
mer. 24/07/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 11.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 12.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 13.    Nice 0 0 0 0 0 0
 14.    Nimes 0 0 0 0 0 0
 15.    PSG 0 0 0 0 0 0



  dim. 07/07 (17h) Nice - Eindhoven : 3 - 2
  sam. 13/07 (17h) Nice - Thoune : 1 - 3
  dim. 21/07 (15h) Standard - Nice : 2 - 1
  mer. 24/07 (20h45) Boavista - Nice
  sam. 27/07 (16h) Cardiff - Nice
  mar. 30/07 (20h45) Burnley - Nice
  sam. 03/08 (20h45) Leicester - Nice



Actualité :  Un mercato gelé
Infirmerie :  Atal blessé à la CAN
Actualité :  Maillots 2019/2020