118 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice, c'est pas toujours la fête



Presse :

Nice, c'est pas toujours la fête
Sports.fr, le 29/10/2014 à 23h11

Trois jours après son succès retentissant à Guingamp (2-7), en Championnat, Nice s'est fait surprendre par Metz (3-3, 2-3 t.a.b.), ce mercredi soir à l'Allianz Riviera, en 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Il faut dire que l'OGCN, sans son nouveau héros Carlos Eduardo mais avec le retour de Dario Cvitanich, était déjà mené 3-0 au bout de 17 minutes de jeu…

Pour Nice, le succès retentissant à Guingamp (2-7), dimanche après-midi, en Championnat, restera sans lendemain… Sans son nouveau héros Carlos Eduardo, auteur d’un superbe quintuplé au stade municipal de Roudourou, mais remplaçant dans une Allianz Riviera condamnée au huis clos partiel en raison des incidents lors du match contre Bordeaux (1-3), le 23 août dernier, en Ligue 1, l’OGCN a été sorti dès son entrée en lice en Coupe de la Ligue, ce mercredi soir. C’est en effet Metz qui s’est qualifié aux tirs au but (2-3) pour les huitièmes de finale de la compétition. À l’issue du temps réglementaire et de la prolongation, le score était de 3-3, alors que le club mosellan menait 3-0 au bout d’à peine 17 minutes…

Car le FC Metz commence fort, très fort. Grâce à son pressing offensif haut et son agressivité, il prend Nice à la gorge et cela se concrétise par trois buts mérités de José Luis Palomino, d’une tête piquée (0-1, 5e), Modibo Maïga, d’une déviation involontaire (0-2, 13e), et Thibaut Vion, plus rapide que Simon Pouplin (0-3, 17e), ces deux derniers buteurs ayant été alignés ensemble en attaque. Bref, un quart d’heure de folie, durant lequel les carences défensives de l’OGCN, avec Mathieu Bodmer et Souleymane Diawara en charnière, sont irrémédiables. Sans parler du fait que Didier Digard, son capitaine, doit sortir sur blessure (mollet) dès la 24e minute…

Encore fou

Mais heureusement pour le Gym, entre-temps, Neal Maupay, titulaire en pointe, réduit l’écart en se jetant devant un Johann Carrasso loin d’être irréprochable sur le coup (1-3, 21e). Encore mieux, Alexy Bosetti relance tout sur une action confuse (2-3, 37e). À la mi-temps, il y a de l’espoir pour le septième de L1 et c’est déjà pas mal au vu de son début de partie catastrophique. En seconde période, les Aiglons vont d’ailleurs beaucoup mieux. Ils maîtrisent globalement l’équipe entraînée par Albert Cartier, mais ne parviennent pas à égaliser.

Finalement, il faut attendre l’entrée en jeu du revenant Dario Cvitanich pour voir les joueurs de Claude Puel rejoindre les Grenats au tableau d’affichage sur penalty (3-3, 88e). En vain quand on connaît la suite, puisque Carrasso repousse le tir au but de Bodmer, Cvitanich expédie sa frappe au-dessus et Bosetti trouve la barre transversale. Tout ça… pour ça !






- Retour -







Match Amical
sam. 13/07/2019 à 17h


Nice - Thoune : 1-3





  Match Amical
dim. 21/07/2019 à 15h



Pts J V N D Diff
 11.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 12.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 13.    Nice 0 0 0 0 0 0
 14.    Nimes 0 0 0 0 0 0
 15.    PSG 0 0 0 0 0 0



  dim. 07/07 (17h) Nice - Eindhoven : 3 - 2
  sam. 13/07 (17h) Nice - Thoune : 1 - 3
  dim. 21/07 (15h) Standard - Nice
  mer. 24/07 (20h45) Boavista - Nice
  sam. 27/07 (16h) Cardiff - Nice
  mar. 30/07 (20h45) Burnley - Nice
  sam. 03/08 (20h45) Leicester - Nice



Infirmerie :  Atal blessé à la CAN
Actualité :  Maillots 2019/2020
Actualité :  Reprise 2019/2020