162 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Romain Pitau : « A nous de rester sereins »



Interviews :

Romain Pitau : « A nous de rester sereins »
Nice-Matin, le 11/09/2003 à 18h53

Le milieu du Gym a repris l'entraînement et sera prêt pour la venue des Canaris. Un rendez-vous capital pour rester sur les hauteurs du classement...

Rétabli de son entorse à la cheville, contractée à Lens, Romain Pitau a participé normallement à l'entraînement des Aiglons hier à Roquebilière.
Remis d'aplomb avant la venue des Nantais, samedi, Pitau le régulateur pose les enjeux d'un match très prometteur et essentiel.
Une rencontre qui doit permettre au Gym de se relancer, ou à tous le moins, de ne pas glisser vers la mauvaise partie du tableau, la deuxième...

- Romain, le FC Nantes, ça vous inspire quoi en premier lieu ?

Sans hésiter, le jeu à la Nantaise, que je trouve assez exceptionnel; toujours une solution au minimum pour le porteur du ballon, la précision dans les passes, le mouvement... Pour les yeux, c'est un régal, mais quant tu te retrouves sur le terrain, avec le ballon dans les pieds adverses, c'est beaucoup moins réjouissant. Le ballon est un bien précieux qu'il le faut pas laisser aux Nantais !
En deuxième mi-temps, la saison dernière au Ray, on avait trop subi et Nantes avait fini par égaliser. A nous de les pousser dans leur camp, de faire le pressing, de montrer que l'on est capables aussi d'imposer notre jeu, comme on souhaite le faire plus souvent cette saison.

- A Lens, on a vous a vu évoluer derrière le seul attaquant (Laslandes), dans un rôle nouveau, une sorte de milieu avancé...

Jouer plus près du but, c'est intéressant, ça me plaît. Mais la question, avec une seule pointe, c'est justement d'arriver à porter le danger. A Lens, j'étais positionné plus haut, mais mon rôle n'était pas si différent, le travail défensif était toujours important. En fait, dans ces cas-là, la passe décisive peut aussi bien venir d'Eric Roy, par exemple, qui vient de derrière. C'est un peu la spécificité du milieu niçois ; on n'a pas « le » spécialiste, mais des joueurs polyvalents, qui peuvent s'adapter à différents postes.

- A propos de « vrai » numéro 10, celui de Nantes, Stéphane Ziani, connaît la musique...

Lui, il voit tout, et très vite. Je le connais bien du temps où il jouait à Lens, j'avais fait quelques matches avec les pros; ça rejoint ce qu'on disait avant sur Nantes :
Ziani, quand il a le ballon dans les pieds, il y a gros danger.

- Pour la dernière sortie au Ray contre Ajaccio, Nice avait déçu sur la manière...

C'est évident, on n'avait pas été bon contre Ajaccio. De plus, ce match venait après une prestation au Mans pas très satisfaisante non plus. On a parlé entre nous, dans le vestiaire, sur la manière de redresser la barre. Il fallait d'abord retrouver toutes nos vertus de solidarité et de combativité. C'est ce qu'on a fait à Lens. Mais sans le résultat au bout, la manière ne suffit pas à consoler. La venue de Nantes vient donc à un moment Important, où on a besoin de marquer des points, devant notre public. C'est plus facile de jouer en confiance et de rester serein quand vous restez dans la première moitié du tableau. A nous de ne pas lâcher cet avantage

- Avec l'arrivée de Serge Dié et celle d'Olivier Echouafnl, la concurrence est plus vive au milieu. Comment la vivez-vous ?

La concurrence, elle fait simplement partie de la vie du footballeur. Les places sont plus chères, cela passe par des remises en cause personnelles. Ca doit permettre de tirer le groupe vers le haut. Le but, c'est de voir l'OGCN plus fort sur l'ensemble d'une saison qui sera longue.

- Peut-on déjà mesurer l'impact d'un garçon comme LIlian Laslandes ?

Oui. C'est le grand attaquant que tout club voudrait avoir. Décisif, capable de faire la décision à tout moment. En plus, vous avez vu comment il s'est intégré dans le groupe. Simplement, avec la classe...

François PATURLE
© Nice-Matin






- Retour -







37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h


Nice - Strasbourg : 0-2

Vidéo »



  38e journee de Ligue 1
dim. 23/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 37 15 10 12 +10
 8.    Montpellier 51 37 13 12 12 -3
 9.    Nice 49 37 14 7 16 -4
 10.    Metz 46 37 12 10 15 -4
 11.    St-Etienne 46 37 12 10 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg : 0 - 2
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice