69 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Beka Beka, un joueur rongé par le mal-être


Presse :

Beka Beka, un joueur rongé par le mal-être

L’Equipe, le 30/09/2023 à 03h01

En détresse psychologique depuis plusieurs semaines, le joueur de Nice Alexis Beka Beka a menacé de mettre fin à ses jours en se tenant vendredi matin au bord d'un viaduc, à environ 100 mètres de haut. Il s'est finalement ravisé au bout de 3 h 30.

L'attente a pris fin à 14 h 03. Dix minutes plus tôt, Alexis Beka Beka avait déjà enjambé le parapet pour revenir sur le bas-côté de la route, avant de revenir sur ses pas presque aussitôt. Il avait retrouvé sa position assise, les jambes ballantes dans le vide, au bord d'un précipice d'une centaine de mètres. Sa position a même laissé penser un instant qu'il pourrait vouloir basculer en avant. Mais quelques instants plus tard, le milieu de l'OGC Nice faisait définitivement marche arrière et acceptait de rejoindre les pompiers situés quelques mètres derrière lui. Après 3h30 comme suspendu à un fil, sur le viaduc de Magnan, à l'entrée de Nice, Alexis Beka Beka s'est ravisé pour de bon, provoquant le soulagement de tout un club, des secours mobilisés, comme les badauds et des forces de l'ordre présents en contrebas.

Il est autour de 10 h 30, vendredi, quand la scène débute. Le joueur de 22 ans se rend en voiture à l'entraînement lorsqu'il se gare sur le bas-côté à cet endroit de l'autoroute A8, à dix kilomètres du siège du club, dans l'idée de sauter pour mettre fin à ses jours. Rapidement, les premiers secours arrivent sur place, accompagnés d'un psychologue. La discussion s'enclenche. Sur cet axe très emprunté situé entre Monaco et Nice, la circulation se voit vite perturbée. À 11 h 15, le site internet de Nice-Matin informe d'une « intervention délicate en cours sur l'A8 » concernant « un joueur de l'OGC Nice menaçant de se suicider ».

Tout l'état-major du club se rend sur place, à savoir Jean-Pierre Rivère, Fabrice Bocquet et Florent Ghisolfi, respectivement président, directeur général et directeur sportif. La psychologue du Gym y va également afin de participer à la médiation. Les échanges dureront. Ces plus de 3 heures assis au-dessus du vide, Beka Beka les occupera pour partie accroché à son téléphone, à parler avec ses proches.

Son mal-être profond n'avait pas échappé au club
Au même moment, le temps est logiquement suspendu du côté du centre d'entraînement du Gym. Programmée à 13 h 15, la conférence de presse devant annoncer la rencontre face à Brest (dimanche, à 15 h) est reportée. L'entraînement doit débuter à 11 h 15. Les joueurs sont mis au courant de la situation. Le groupe est sous le choc. Son entraîneur Francesco Farioli est le premier à prendre la parole. En substance, le technicien de 34 ans dit à ses joueurs que trois options se présentent à eux : s'entraîner comme prévu, effectuer quelques exercices en salle, ou rentrer chez soi.

Tout le monde est d'accord pour maintenir la séance. Elle s'effectuera après un mot du capitaine Dante et une grosse pensée pour leur coéquipier. À ce moment-là, celui-ci est toujours assis au bord du vide. Ce n'est qu'en début d'après-midi, enfin hors de danger, qu'il sera transporté à l'hôpital.

Arrivé à Nice il y a quatorze mois en provenance du Lokomotiv Moscou, un an après sa participation aux Jeux Olympiques sous le maillot français, Alexis Beka Beka avait pris part à 22 rencontres lors de sa première saison sur la Côte d'Azur. Il ne compte pas la moindre minute depuis début août, seulement deux apparitions sur des feuilles de match, comme vendredi dernier, lors du derby remporté face à Monaco (1-0). Son entraîneur ne comptait pas sur lui à court terme, mais il avait redit, il y a quinze jours, que ce choix « n'avait rien de définitif » et « le moment arrivera où il pourra exprimer ses qualités ».

Décrit comme une personnalité solaire, le joueur s'est comme éteint subitement, au coeur de l'été. Alors que la thèse d'un chagrin sentimental a d'abord été avancée par plusieurs médias pour expliquer son geste, c'est en fait la dépression qu'il traversait depuis plusieurs semaines qui l'a poussé à un tel extrême.

Jusqu'ici d'humeur égale, le jeune homme n'était pas perçu particulièrement fragile, seulement comme quelqu'un de très réfléchi. Mais son mal-être profond n'avait pas échappé au club et à son entourage professionnel, qui avaient mis en place un suivi psychologique. Après la journée de vendredi, le Gym a par ailleurs prévu des moments d'échanges afin d'aider les joueurs qui en ressentiraient le besoin.

« Nous sommes avant tout soulagés que tout se soit bien terminé aujourd'hui pour Alexis, communiquait le Gym en fin de journée par la voix de son président Jean-Pierre Rivère. Il a été pris en charge. Nous continuerons de respecter le secret médical et nous demandons à chacun d'en faire de même et de respecter sa vie privée. Nous sommes à son soutien ainsi qu'à celui de l'ensemble du club. »






- Retour -






34e journee de Ligue 1
dim. 19/05/2024 à 21h


Lille - Nice : 2-2

Résumé » Photos » Vidéo »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2024/2025



Pts J V N D Diff
 3.    Brest 61 34 17 10 7 +19
 4.    Lille 59 34 16 11 7 +18
 5.    Nice 55 34 15 10 9 +11
 6.    Lyon 53 34 16 5 13 -6
 7.    Lens 51 34 14 9 11 +8



   28e  dim. 07/04 (15h) Reims - Nice : 0 - 0
   30e  ven. 19/04 (21h) Nice - Lorient : 3 - 0
   29e  mer. 24/04 (21h) Marseille - Nice : 2 - 2
   31e  dim. 28/04 (15h) Strasbourg - Nice : 1 - 3
   33e  ven. 10/05 (21h) Nice - Le Havre : 1 - 0
   32e  mer. 15/05 (21h) Nice - PSG : 1 - 2
   34e  dim. 19/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 2


Actu Foot  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2024 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact