141 connectés
Accueil > Saisons > 2019 / 2020 > Nice - Monaco : 2 - 0


Ligue 1 :

Nice - Monaco : 2 - 0
Ogcnissa.com, le 18/02/2006 à 19h32

Dans ce mach décalé de la 27ème journée de Ligue, Nice s'est une nouvelle fois imposé face à l'AS Monaco (2-0). David Bellion ouvre le score sur penalty en première période avant que Baky Koné n'aggrave le score à un quart d'heure de la fin.

Un derby plaisant
La première période a été très animée et les deux formations ont mis en évidence le gardien adverse sur de nombreuses frappes. Après une minute de silence à la mémoire de l'ex-international Ujlaki décédé cette semaine, M. Poulat donnait le coup d'envoi de la rencontre. C'est Monaco qui démarrait mieux mais c'est Nice qui a ouvert le score. Monaco perdait bêtement le ballon et Koné en profitait pour partir seul au but . Il était stoppé irrégulièrement et Bellion transformait la sentence, replongeant Monaco dans le doute (7ème).Di Vaio obtenait une superbe occasion d'égaliser mais l'attaquant italien ne profitait pas de la superbe passe de Perez. L'avant centre contrôlait magnifiquement de la poitrine mais ne cadrait pas alors que Grégorini était battu (11ème).

Monaco accélérait et il s'en fallait de peu que Plasil (13ème) et Modesto (17ème) ne parviennent à tromper Grégorini, décidément très en forme. Bellion tentait bien de ramener ses partenaires dans la rencontre mais sa frappe lourde était sauvée par Warmuz (18ème). Le match continuait sur ce rythme endiablé jusqu'à la demi heure de jeu où les deux équipes ont alors tenté de passer un peu plus sur les ailes. Nice ralentissait et tentait de se ménager pour la seconde période, Plasil décidait donc de sonner la révolte et obtenait un corner après une belle frappe en angle fermé (40ème). Sur le coup de pied de coin, Modesto catapultait la balle en direction des filets... jusqu'à ce que Grégorini se détend et sorte la balle d'une extraordinaire manchette. Antonetti pouvait rouspéter, son équipe était mise en danger sur chaque coup de pied arrêté de l'ASM.

Monaco n'y arrive plus
Le match repartait sur d'autres bases, chaque formation ayant décidé de ne plus laisser une seconde de répit à son adversaire. Conséquence, le jeu devenait plus haché. Ce qui n'empêchait pas Ederson de frapper de loin. Warmuz continuait le festival des gardiens en claquant la balle en corner (48ème). Nice dominait et Varrault, sur un corner de Vahirua, manquait le K.O en ne trouvant que la barre transversale (55ème). Dans la foulée, Nice commençait à reculer et parvenait de moins en moins à construire le jeu.

Pourtant, l'ASM ne se procurait toujours pas d'occasion et Vieri paraissait bien esseulé. Guidolin faisait donc sortir l'Uruguayen Diego Perez pour Meriem (65ème). Un moyen d'apporter une touche un peu plus technique à son milieu de terrain, déficitaire dans la dernière passe. Monaco occupait alors franchement la moitié de terrain de Nice, sans être dangereux toutefois. Nice faisait alors parler son vice et son métier dans l'art de défendre un résultat. C'est même Bakary Koné qui avait l'occasion de tenter une frappe, facilement captée par Warmuz (75ème). Les Monégasques, imprécis techniquement, laissaient de plus en plus d'espaces aux contres niçois. Koné en profitait pour venir briser le suspense d'une belle frappe du gauche (78ème). Assommés, les partenaires de Squillaci subissaient dès lors une véritable marée niçoise et en étaient réduits à faire des fautes. Nice déroulait et commençait une passe à dix qui ne s'interrompait qu'au coup de sifflet final. Sous les applaudissements d'un public séduit et en fête.

Nice peut croire à l'Europe
La revanche de la demi-finale de la Coupe de la Ligue perdue par les monégasques (0-1), se déroulait cette fois au stade du Ray. Les vainqueurs Niçois en ont profité pour passer devant leur voisin du Rocher qui sont bien loin de leurs ambitions initiales du mois d'août. Monaco, fatigué par son déplacement en Suisse en Coupe de l'UEFA accompagné d'une défaite (0-1) concédée dans les dernières minutes, n'arrive décidément plus à enchaîner deux performances positives.

Les Niçois ont donc profité de leur jour de récupération supplémentaire. Ils avaient disputé mardi soir un match en retard de la 24e journée gagné à Saint Etienne (0-1). En bonne forme depuis le début de l'année, excepté un revers au Mans (2-0), Nice a confirmé sa solidité à domicile avec quatre victoires lors des dernières rencontre face à Toulouse, PSG, Lille et Monaco. Les hommes d'Antonetti sont désormais à la tête d'un joli capital de 39 points. Un total suffisant pour se mettre à rêver d'Europe...

Feuille de match :
A Nice, Stade du Ray
OGC Nice - AS Monaco : 2 - 0 (1-0)
Buts pour Nice: David Bellion (8e, s.p.), Bakary Koné (77e)
Arbitre: M. Poulat
Spectateurs: 11.366 environ
Terrain: gras
Temps: humide
Eclairage: satisfaisant
Avertissements à Nice: Bellion (33e),
Avertissements à Monaco: Modesto (22e), Cubilier (50e), Zikos (78e), Dos Santos (81e)
Les équipes :
Nice :
Grégorini - Varrault (cap), Abardonado, Traoré, Tchato - Echouafni (Jarjat, 85e), Balmont, Ederson - Vahirua (Roudet, 68e) - Koné (Bigné, 88e), Bellion
Monaco : Warmuz - Cubilier, Squillaci (cap), Modesto, Dos Santos - Perez (Meriem, 65e), Zikos, Plasil - Gakpe, Di Vaio, Vieri


Articles liés :
Photos
Classement






- Retour -







Match Amical
dim. 21/07/2019 à 15h


Standard - Nice : 2-1

Vidéo »



  Match Amical
mer. 24/07/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 11.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 12.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 13.    Nice 0 0 0 0 0 0
 14.    Nimes 0 0 0 0 0 0
 15.    PSG 0 0 0 0 0 0



  dim. 07/07 (17h) Nice - Eindhoven : 3 - 2
  sam. 13/07 (17h) Nice - Thoune : 1 - 3
  dim. 21/07 (15h) Standard - Nice : 2 - 1
  mer. 24/07 (20h45) Boavista - Nice
  sam. 27/07 (16h) Cardiff - Nice
  mar. 30/07 (20h45) Burnley - Nice
  sam. 03/08 (20h45) Leicester - Nice



Actualité :  Un mercato gelé
Infirmerie :  Atal blessé à la CAN
Actualité :  Maillots 2019/2020