310 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Le Racing est passé par une belle porte



Presse :

Le Racing est passé par une belle porte
La Voix du Nord, le 05/03/2006 à 14h00

C’est toujours ça de pris. Même si l’objectif au départ était la victoire, le Racing ne doit pas faire la fine bouche tant il a souffert par moments. Grâce notamment à Charles Itandje, qui a tenu parfaitement la baraque, il a mis fin à une suprématie niçoise à domicile qui durait depuis six matchs.

Les Lensois avaient promis de ne pas faire une moitié de match et de jouer tout pour la gagne, leur entame leur donna raison. Plus vifs dans les duels, usant d’un pressing incessant, les « Sang et Or » furent les premiers à se montrer dangereux grâce à Diarra, dont le tir fut détourné de justesse par Grégorini (5e). C’était ensuite au tour de Thomert de tenter sa chance (6e). Le Racing donnait le ton, empêchant les Niçois de réciter leur partition, eux qui sont rarement habitués à faire de fausses notes dans leur antre.

Intenable Vahirua
Mais, à Nice, on connaît la chanson. Pas très à l’aise dans leur jeu, les Azuréens trouvèrent le réconfort en provoquant les Lensois à la faute et en s’unissant tous en choeur contre les décisions arbitrales. Seul sur son îlot de technique, le Polynésien Marama Vahirua parvint alors à mettre en danger une défense « sang et or » trop souvent en retard sur le ballon. Dans une ambiance devenant de plus en plus électrique, une bronca s’abattit lorsque l’arbitre refusa un but à Koné, signalé hors-jeu, suite à une lumineuse ouverture de Vahirua relayée par Roudet (24e). Les hostilités, telles qu’on les connaît au stade du Ray, avaient bel et bien commencé. Bousculé, le Racing multipliait les accrochages. Déjà averti, Diarra récolta une expulsion logique juste avant la mi-temps après avoir brisé un slalom du Brésilien Ederson. L’international du Racing sortit du terrain sous une bordée de sifflets et obligea son coach à revoir sa copie pour la seconde période.
Carrière recula d’un cran dans l’axe et Jussiê glissa à droite. Malgré une plus grande prudence dans leur dispositif, les Lensois n’allaient pas tarder à trembler. Sur un ballon perdu aux quarante mètres, Roudet fila seul au but mais sa frappe s’écrasa sur l’intérieur du poteau (54e). Charles Itandje, qui retrouvait hier sa place dans le but lensois, pouvait respirer, mais pas pour longtemps. Privée de ballons, son équipe voyait déferler les attaques niçoises. Un tir de Balmont, qui frôla le poteau (59e), fit à nouveau frémir le « prêt à bouillir » public méditerranéen.

Itandje fait des miracles
La question était de savoir combien de temps tiendrait le Racing dans ces conditions. Dépassés par la vivacité de Koné et Vahirua notamment, les « Sang et Or » s’exposaient à des coups francs très dangereux. Sur l’un d’eux, Echouafni expédia un missile et le poteau droit sauva encore le Racing (68e ). Quelques secondes plus tard, Itandje effectuait une parade extraordinaire sur une volée de Koné qui aurait figuré à coup sûr parmi les plus beaux buts de la saison (69e).
Les joueurs de Francis Gillot venaient encore de passer par une belle porte, restait pour eux à s’appuyer sur des vertus de courage et sur ce brin de chance pour ne pas rentrer bredouilles. Il fallut pour cela que Charles Itandje sorte à nouveau des arrêts de grande classe sur deux coups de tête d’Echouafni (85e, 89e).
Malmenés jusqu’au bout, les Lensois tenaient finalement un partage des points presque inespéré au vu du scénario du match. Ils se féliciteront aussi de ne pas avoir pris de but hors de leurs bases, ce qui ne leur était plus arrivé depuis leur match au Mans, en Coupe de France, début janvier.

Stéphane CARPENTIER
La Voix des Sports







- Retour -






11e journee de Ligue 1
dim. 24/10/2021 à 13h


Nice - Lyon : 3-2

Photos » Vidéo »



  3e journee de Ligue 1
mer. 27/10/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 1.    PSG 28 11 9 1 1 +14
 2.    Lens 21 11 6 3 2 +8
 3.    Nice 19 10 6 2 2 +13
 4.    Marseille 18 10 5 3 2 +7
 5.    Rennes 18 11 5 3 3 +7



   8e  sam. 25/09 (17h) St-Etienne - Nice : 0 - 3
   9e  sam. 02/10 (21h) Nice - Brest : 2 - 1
   10e  dim. 17/10 (13h) Troyes - Nice : 1 - 0
   11e  dim. 24/10 (13h) Nice - Lyon : 3 - 2
   3e  mer. 27/10 (21h) Nice - Marseille
   12e  dim. 31/10 (13h) Angers - Nice
   13e  dim. 07/11 (17h) Nice - Montpellier