93 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > Bamogo : « Je ne regrette pas »



Interviews :

Bamogo : « Je ne regrette pas »
AFP, le 29/08/2007 à 10h03

Habib Bamogo, prêté par l'OM après deux saisons décevantes, retrouve mercredi le Vélodrome, mais sans "esprit de revanche". Auteur de 16 buts en 2003/04 avec Montpellier, le Niçois croisera également à Marseille son ami Matt Moussilou, attaquant prêté par les Aiglons.

- HABIB BAMOGO, êtes-vous sensible à cette notion de derby ?

C'est un match à trois points comme un autre. Et Marseille comme nous en avons besoin. Nice n'a pratiquement jamais gagné là-bas (dernière victoire en décembre 1976, ndlr). Ce n'est pas une histoire de poisse ! Ce match conditionnera la suite de notre Championnat après un début de saison moyen.

- Comment appréhendez-vous votre retour au Vélodrome ?

C'est toujours un plaisir d'évoluer dans ce stade. Je vais y revoir des amis sur la pelouse et dans la tribune. Je n'ai aucun esprit de revanche. Ce serait stupide et improductif. Cela ne s'est pas très bien passé pour moi à l'OM, c'est vrai. Mais je ne regrette pas: le Vélodrome, c'est une ambiance à part, il faut se faire plaisir là-bas. J'avais marqué avec Nantes. Mais il n'est pas question de faire une fixation, ce serait tomber dans la bêtise.

- Comment jugez-vous votre début de saison ?

Il est correct. Je me doute qu'on attend plus de moi. Mais j'avais repris le 27 juin 2006 en France et terminé le 17 juin en Espagne, au Celta Vigo. Je n'ai eu que deux semaines de vacances au total. Je ne suis pas encore à mon maximum physiquement. J'ai besoin également de m'habituer à mes nouveaux équipiers, de retrouver les sensations et les repères. C'est primordial pour un attaquant.

- Quel regard portez-vous sur vos échecs ?

C'est dur à vivre, y compris humainement, car ils peuvent interférer dans la vie personnelle et affecter toute la famille. Pour moi, le foot est une passion pas un métier. Je ne peux donc me satisfaire de jouer des bouts de match ou regarder les autres jouer. Quand tu n'es pas dans le coup, tu ne penses pas à la paie qui tombera quand même. J'ai beaucoup appris sur moi et le foot durant ces moments difficiles. J'ai 25 ans et une petite expérience à l'étranger qui va porter ses fruits. Nice m'offre un beau challenge, il faut savoir reculer pour mieux sauter.

- Vous allez retrouver votre ami Matt Moussilou...

On s'est découvert en équipe de France des moins de 16 ans. Parfois, on a des affinités directes avec quelqu'un. Cela a été le cas. Depuis, on est toujours resté en contact, au moins par téléphone. J'avais failli aller à Lille lorsqu'il y était. On s'est souvent croisé. Pendant quelques jours, nous avons été réunis à Nice avant son départ à Marseille. C'est le foot. C'est agréable de passer du temps avec lui, il aime rigoler. Il a de grosses qualités techniques et physiques, il est beaucoup plus complet que des attaquants dont on parle beaucoup. Les carrières sont souvent faites de creux et de pics. Il a tout pour rebondir. A Marseille, il sera obligé d'avoir la fringale et la détermination. Il n'en manque pas. La blessure de Djibril va lui donner sa chance plus tôt que prévu. Matt, accroche-toi !






- Retour -







38e journee de Ligue 1
ven. 24/05/2019 à 21h05


Nice - Monaco : 2-0

Résumé » Photos » Vidéo »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2019/2020



Pts J V N D Diff
 5.    Marseille 61 38 18 7 13 +8
 6.    Montpellier 59 38 15 14 9 +11
 7.    Nice 56 38 15 11 12 -5
 8.    Reims 55 38 13 16 9 -3
 9.    Nimes 53 38 15 8 15 -1



   32e  dim. 14/04 (15h) Rennes - Nice : 0 - 0
   33e  sam. 20/04 (20h) Nice - Caen : 0 - 1
   34e  dim. 28/04 (15h) Nice - Guingamp : 3 - 0
   35e  sam. 04/05 (17h) PSG - Nice : 1 - 1
   36e  sam. 11/05 (20h) Nice - Nantes : 1 - 1
   37e  sam. 18/05 (21h) St-Etienne - Nice : 3 - 0
   38e  ven. 24/05 (21h05) Nice - Monaco : 2 - 0



Actualité :  Les féminines en D2