108 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice, un juge partial ?



Presse :

Nice, un juge partial ?
Football.fr, le 29/04/2008 à 23h38

Bordeaux puis Lyon... Hasard du calendrier et d'une saison 2007-2008 dominée par les deux clubs, Nice se retrouve dans la peau du juge de paix dans l'attribution du titre de champion de France. Après avoir résisté héroïquement aux assauts girondins pour un résultat nul (0-0), qui n'arrange pas les affaires bordelaises, les Aiglons de Frédéric Antonetti auront l'honneur de se mesurer à l'Olympique Lyonnais. Mais déjà en coulisses, la sérénité niçoise est ébranlée. Vendu au club gone l'hiver dernier puis prêté à l'OGCN, le Brésilien Ederson ne disputera pas cette rencontre décisive sur injonction contractuelle.

Les joueurs prêtés vont-ils fausser la fin du championnat de France ? Beaucoup s'interrogeaient, samedi, sur l'implication effective de Sammy Traoré, sous le maillot auxerrois, avant le déplacement de l'AJA sur la pelouse du club auquel il appartient, le Paris Saint-Germain. Les Bourguignons battus 3-1, les critiques ont plu sur le défenseur malien et le staff icaunais, sans que le professionnalisme du joueur puisse être sujet à caution. Ederson évitera cette polémique après la rencontre face à Lyon, samedi prochain. Prêté par l'OL au club niçois, après le transfert de ce dernier au sein de l'effectif des champions de France, pour 14 millions d'euros, le Brésilien ne pourra pas causer de misère à ses futurs équipiers. Si ce n'est pas une première dans le football professionnel, son cas suscite des interrogations légitimes.

La vertu de l'anticipation

En achetant Ederson en janvier dernier, le club gone a donc fait d'une pierre deux coups. Il s'est acheté un excellent joueur pour la saison prochaine et son "inactivité" contre lui. On ne peut croire un seul instant que la clause ajoutée au contrat de prêt d'Ederson soit dû au seul hasard. L'OL n'avait pas envie de tomber sous les coups de patte d'un joueur qu'il a sous contrat, ce qui peut se comprendre. Loïc Rémy, déjà, n'avait pas disputé la rencontre Lens-Lyon sous les couleurs nordistes, ce qui n'avait pas empêché les Sang et Or de s'imposer à Bollaert (3-0). On peut même pousser le raisonnement à l'absurde. Afin de s'offrir une fin de saison "tranquille", l'OL aurait pu avoir le vice d'acheter puis de prêter le joueur majeur de Nancy et Auxerre, sans que cela n'heurte les règlements de la Ligue.

Le mérite de l'honnêteté

Le cynisme de la méthode lyonnaise dérange, bien sûr, mais elle présente l'avantage de ne pas provoquer de polémique sur le niveau de performance de tels ou tels joueurs. Passif sur le deuxième but parisien puis maladroit devant le but, l'Auxerrois Sammy Traoré a ainsi attiré la suspicion sur lui, alors que ses équipiers icaunais étaient tout aussi médiocres sur la pelouse du Parc des Princes. Nombreux sont les joueurs qui ont été accusés d'avoir volontairement levé le pied contre leur futur équipe, consciemment ou inconsciemment. Si Ederson avait joué contre l'Olympique Lyonnais et manqué un penalty, par exemple, les doutes sur sa probité auraient été d'autant plus importants. On se souvient ainsi des déclarations de Pablo Correa, après Saint-Etienne-Nancy (4-0), accusant son propre défenseur David Sauget d'avoir volontairement joué en dedans pour favoriser l'équipe stéphanoise après des contacts avec le club vert.

Yannick VELY
Football.fr







- Retour -







32e journee de Ligue 1
dim. 11/04/2021 à 15h


Nice - Reims : 0-0

Vidéo »



  33e journee de Ligue 1
dim. 18/04/2021 à 20h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 48 32 13 9 10 +5
 8.    Montpellier 46 32 12 10 10 -1
 9.    Nice 43 32 12 7 13 -1
 10.    Metz 42 32 11 9 12 -2
 11.    Angers 41 31 11 8 12 -10



   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice : 1 - 1
   30e  sam. 20/03 (17h) Nice - Marseille : 3 - 0
   31e  dim. 04/04 (15h) Nantes - Nice : 1 - 2
   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice
   34e  dim. 25/04 (20h) Nice - Montpellier
   35e  dim. 02/05 (20h) Lille - Nice