143 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Parole à la défense



Presse :

Parole à la défense
Nice-Matin, le 06/09/2002 à 08h09

Prêtés pour une saison par l'OM, Damien Grégorini et Pancho Abardonado se sentent Niçois à 100 %. A cinq jours de la réception des Marseillais au Ray, ils parlent du Gym de leurs ambitions et de la solidarité d'un groupe unique.

Sur le terrain, il se bat comme un chien, donne tout ce qu'il a, sans demi-mesure.

Il mouille le maillot et les supporters ne se trompent pas quand ils le plébiscitent.

Jacques Abardonado (24 ans) est pourtant un Marseillais pur souche, des quartiers nord.

Débarqué de Lorient, il n'a aujourd'hui qu'un seul objectif : maintenir le Gym parmi l'élite française.

« Rencontrer l'OM a une saveur particulière mais nous préparons ce match comme un autre. J'appartiens à Marseille qui est ma ville de naissance, mais je vais tout donner pour mon nouveau club, sans arrière pensée. »

Si le parcours des Aiglons peut s'expliquer par une solidarité sans faille de toutes les lignes, la défense a toujours répondu présent après le couac du Havre. « L'ambiance reste sympa sur et en dehors du terrain. Nous continuons à bien travailler, en fournissant de gros efforts.

Une intégration réussie
Notre place de leader ? Une bonne surprise mais on garde les pieds sur terre et nous nous fixons comme seul objectif le maintien. Il est vital pour le club. »

Comme son compère de l'OM, Damien Grégorini (23 ans), le portier niçois, souligne la bonne intégration des nouveaux joueurs et l'excellente communication dans le groupe : « On ne se grise pas mais pour l'instant tout se passe bien. On ne change pas nos habitudes aux entrainements et surtout, on ne se prend pas la tête avec notre première place.

Concernant la défense, suite à quelques rectifications après notre faux pas face au Havre, nous sommes tous sur la même longueur d'onde.

Chacun démontre son envie pour le club et le prouve à chaque match. »

Pour Damien, le Nissart - il a joué au Gym de 6 à 19 ans - le fait de pouvoir évoluer en L1 en rouge et noir est un vrai régal : « Je suis né à Nice et j'ai toujours été supporter du Gym alors vous pouvez imaginer ma joie et mon honneur de faire partie de ce groupe.

Les dirigeants m'ont appelé sans me promettre une place incontournable de titulaire, il faut donc travailler et montrer que l'on a sa place dans l'équipe. C'est un effort de longue haleine sur toute une saison. »

Le Marseillais et le Niçois, désormais réunis sous le même maillot ont un même objectif : maintenir Nice.

« C'est le plus important car la L1 est une vraie locomotive, c'est pourquoi il ne faut jamais se relâcher et garder notre état d'esprit. » lance calmement le gardien des Aiglons.

Même écho du côté d'Abardonado qui fait ressortir le collectif avant tout : « on est tous dans le même moule et cela nous réussit bien. Continuons. »

Les deux compères venus de Marseille se veulent optimistes quant à la suite de la saison surtout avec un coach comme Gernot Rohr qui semble diriger l'équipe fanion depuis des lustres. :

« Il est assez simple dans son discours et sait hausser le ton quand il faut.

La communication avec lui se passe bien et toute l'équipe va dans son sens » résume Grégorini.

Le maintien comme leitmotiv
La rencontre ?

« Cela va être un match serré où il faudra être patient, trouver la faille et marquer.

Je ne donne pas de pronostic mais une victoire me ferait bien plaisir. » ajoute avec malice le dernier rempart niçois.

Quant au défenseur du Gym, il prend les matchs un par un, sans se mettre une inutile pression.

Seul point noir pour Jacques Abardonado, il n'a toujours pas trouvé d'appartement pour installer sa famille. Ses deux enfants naviguent donc entre Nice et Marseille avant de se poser, au moins pour un an.

Votre futur ?
« Pour ma part, l'OM n'a pas proposé une option d'achat à Nice à la fin de la saison mais on verra bien en temps voulu. » précise Damien alors que « Pancho » voit plutôt l'OGCN comme un tremplin vers une place de titulaire à Marseille même s'il n'exclut pas de prolonger avec les Aiglons, « un club où je me sens vraiment bien ».

Mercredi aux alentours de 18 heures, le Ray sera en ébullition mais le tandem Grégorini-Abardonado devra garder la tête froide face aux assauts olympiens.

Rudy KOSKAS.
Vendredi 06 Septembre 2002
Tous droits réservés - © Nice-Matin






- Retour -







Match Amical
ven. 10/07/2020 à 18h


St-Etienne - Nice : 4-1





  Match Amical
jeu. 16/07/2020 à 18h15



Pts J V N D Diff
 12.    Montpellier 0 0 0 0 0 0
 13.    Nantes 0 0 0 0 0 0
 14.    Nice 0 0 0 0 0 0
 15.    Nimes 0 0 0 0 0 0
 16.    PSG 0 0 0 0 0 0



  sam. 04/07 (18h30) Lyon - Nice : 1 - 0
  ven. 10/07 (18h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
  jeu. 16/07 (18h15) Celtic - Nice
  sam. 18/07 (18h15) Rangers - Nice
  sam. 25/07 (18h) Liege - Nice
  sam. 15/08 (19h) Nice - Rennes
   1re dim. 23/08 (20h) Nice - Lens



Transferts :  Rony Lopes vers le Gym ?
Transferts :  Officiel pour Gouiri