107 connectés
Accueil > Saisons > 2007 / 2008 > Matches > OGC Nice - Olympique Lyonnais : 0 - 0


OGC Nice - Olympique Lyonnais : 0 - 0

RÉSUMÉ

Samedi 3 Mai 2008 à 18h00
Lieu : Stade du Ray
Spectateurs : 14106
Terrain : Bon
Cartons jaunes : Florent Balmont (1) Bakari Kone (1)
Equipe de Nice : Lloris (Letizi, 46e) - Diakité, Apam, Kanté, Rool - Echouafni (cap ; Yahia, 86e), Balmont, Hellebuyck - Modeste, Koné, Bamogo (Traoré, 86e)

Le résumé : Partage des points

Match nul et vierge entre Nice et Lyon ce soir au Stade du Ray. Aucune équipe n'aura réussi à prendre l'avantage malgré de nombreuses occasions.

Feuille de match :
A Nice, Stade du Ray
OGC Nice - Olympique Lyonnais : 0 - 0
Spectateurs : 14106
Arbitre : M. Cailleux
Avertissements : Koné (51e), Balmont (65e) à Nice ; Govou (51e) à Lyon
Les équipes :
Nice :
Lloris (Letizi, 46e) - Diakité, Apam, Kanté, Rool - Echouafni (cap ; Yahia, 86e), Balmont, Hellebuyck - Modeste, Koné, Bamogo (Traoré, 86e)
Lyon : Coupet - Clerc, Cris, Squillaci, Boumsong - Toulalan, Källström (Crosas, 88e), Juninho (cap ; Bodmer, 66e) - Govou, Benzema, Keita (Fred, 70e)


L'Olympique Lyonnais a-t-il perdu des plumes sur la pelouse des Aiglons ou ce point glané à l'extérieur est-il une belle opération comptable ? La vérité mathématique de cette rencontre attendra le match de son dernier concurrent pour le titre de champion de France, dimanche soir au Vélodrome. Seule certitude à ce moment de la 36e journée: Lyon ne sera pas champion avant d'affronter Nancy samedi prochain.

Une histoire de transversales

La rencontre débutait sur un rythme effréné, malgré la chaleur printanière qui s'est enfin installée sur le sud de la France. Pour pallier la suspension de Fabio Grosso, Alain Perrin, l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, avait finalement titularisé Jean-Alain Boumsong côté gauche, afin de ne pas toucher au trio Källström-Juninho-Toulalan. Ce dernier, longtemps incertain, était finalement bien présent sur la pelouse du Stade du Ray. Son sens du placement et son activité au milieu du terrain avaient beaucoup manqué au club gone en son absence. Sans Ederson, contraint aux tribunes car appartenant à l'OL, Nice misait sur la vitesse de ses deux attaquants, Habib Bamogo, Anthony Modeste et Baky Koné pour inquiéter la défense lyonnaise.

Titularisé à la pointe de l'attaque gone, Karim Benzema était le premier joueur à se mettre en action. Le goleador de la Ligue 1 accélérait plein axe et éliminait trois joueurs niçois avant de frapper au but. Son tir était trop croisé mais l'alerte avait été chaude (7e). Les Aiglons répliquaient en deux temps. Baky Koné exploitait l'inexpérience de Jean-Alain Boumsong au poste de latéral gauche pour adresser un centre directement sur Habib Bamogo, qui était trop court pour reprendre le ballon (11e), avant d'adresser un magnifique tir de l'extérieur du droit qui obligeait Grégory Coupet à une première parade. Le portier de l'équipe de France repoussait le ballon sur sa propre barre transversale (17e).

Cette occasion azuréenne réveillait les Rhodaniens qui prenaient alors le contrôle des opérations. Juninho, sur coup franc, et Jérémy Toulalan, d'une frappe lointaine, touchaient à leur tour du bois alors que le jeune Hugo Lloris multipliait les sorties déterminantes. Blessé dans un choc avec Kim Källström, il devait céder sa place à la mi-temps à un certain Lionel Letizi.

Le verrou niçois

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne changeait pas avec une domination lyonnaise au milieu du terrain mais une équipe niçoise toujours aussi accrocheuse. La nervosité montait d'un cran et les occasions de but étaient moins nombreuses de part et d'autres. Alain Perrin lançait un premier joker sur la pelouse, en remplaçant Juninho par Mathieu Bodmer. L'ancien Lillois héritait d'une belle opportunité pour son premier ballon mais sa frappe s'envolait dans le ciel niçois (65e).

Déjà particulièrement solide face à Bordeaux samedi dernier, la défense des Aiglons ne craquait pas, à l'image du Nigérian Onyekachi Apam, auteur d'une excellente intervention dans les pieds de Karim Benzema (68e). Les minutes passaient et l'OL était toujours contraint au nul par Nice. Fred remplaçait Kader Keita pour apporter un peu plus de présence dans la zone de vérité (70e). Les protégés de Frédéric Antonetti plaçaient quelques banderilles en contre mais ni Anthony Modeste, ni Baky Koné ne cadraient leurs tentatives (74e et 76e). Dans les dernières minutes, les Gones poussaient pour tenter d'arracher une victoire, qui n'aurait pas été usurpée, mais le verrou niçois tenait bon. Hatem Ben Arfa assistait, lui, impuissant à ce 0-0 stérile... du bord de la pelouse.

Notes des joueurs : (sur 10)
Florent Balmont (Note : 7)
Cedric Kante (Note : 7)
Onyekachi Apam (Note : 7)
Lionel Letizi (Note : 6)
Olivier Echouafni (Note : 6)
Bakari Diakite (Note : 6)
Bakari Kone (Note : 6)
Hugo Lloris (Note : 6)
Cyril Rool (Note : 6)
David Hellebuyck (Note : 6)
Anthony Modeste (Note : 6)
Mahamane Traore (Note : 5)
Alaeddine Yahia (Note : 5)
Habib Bamogo (Note : 4)



38e journee de Ligue 1
sam. 17/05/2008 à 19h


Nice - Caen : 3-1

Résumé » Photos »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2008/2009



Pts J V N D Diff
 6.    Rennes 58 38 16 10 12 +3
 7.    Lille 57 38 13 18 7 +13
 8.    Nice 55 38 13 16 9 +5
 9.    Le Mans 53 38 14 11 13 -3
 10.    Lorient 52 38 12 16 10 -3

30e journée : Nice - Marseille
30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille
30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille30e journée : Nice - Marseille