171 connectés
Accueil > Saisons > 2003 / 2004 > Matches > OGC Nice - Olympique de Marseille : 0 - 0


OGC Nice - Olympique de Marseille : 0 - 0

RÉSUMÉ

Dimanche 29 Février 2004 à 17h00
Lieu : Stade du Ray
Spectateurs : 15.690
Terrain : moyen
Equipe de Nice : Gr?gorini - Pamarot, Cobos (cap), Abardonado, Varrault - S. Traor?, Bign? (Simone 46), Pitau, L?onard, Everson (Scotto di Porfirio 76) - Laslandes (Ba 82).

Le résumé : Nice contient l'OM

Dans un derby ?pre, qui ne restera pas dans les m?moires pour la qualit? du jeu, le Gym s’en est bien tir? en obtenant le nul face ? des Marseillais qui se seront cr??s les meilleures occasions...

A Nice (Stade du Ray) :
Nice et Marseille 0 ? 0
Terrain : bon.
Temps : froid.
Eclairage : bon
Spectateurs : 15.690
Arbitre : M. Ledentu
Avertissements :
Nice : Abardonado (16), Pamarot (28)
Marseille : Me?t? (29), Batlles (30)

Les ?quipes :
Nice :
Gr?gorini - Pamarot, Cobos (cap), Abardonado, Varrault - S. Traor?, Bign? (Simone 46), Pitau, L?onard, Everson (Scotto di Porfirio 76) - Laslandes (Ba 82).
Entra?neur : Gernot Rohr

Marseille : Barthez (cap) - Beye, Me?t?, Hemdani, Sommeil - Dos Santos, S?. Ndiaye (Meriem 60), Flamini - Batlles, Mido - Drogba.
Entra?neur : Jos? Anigo



Il n’aurait pas fallu oublier d’emporter ses moufles, hier soir, dans un stade du Ray congel? comme rarement. Si l’hiver n’a pas rat? l’une de ses derni?res offensives marquantes, on ne peut pas dire que le grand derby du sud restera dans les m?moires comme un match emballant. Peu d’actions ? applaudir, mais un partage des points dont les Aiglons se contenteront au vu du match.

Gernot Rohr avait encore cach? son plan. En l’absence de Meslin, et Cherrad, bless?s, le coach ni?ois pr?f?rait finalement laisser Ba et Simone ensemble sur le banc. Lilian Laslandes se retrouvait seul en pointe, ?paul? dans le sch?ma ni?ois par un milieu tr?s dense ? sept joueurs, en comptant Varrault et Traor?, en lat?raux avanc?s. Du coup, la triplette de l’axe (Meite, Hemdani, Sommeil) mise en place par Anigo ?tait un luxe pour s’occuper du seul cas Laslandes !

Toujours est-il que dans ce d?but de match peu emballant, surtout marqu? par un embouteillage au milieu, c’est l’OM qui s’en tirait le mieux au rayon mini-occasions...
Batlles allumait une premi?re m?che angle ferm?, histoire de r?chauffer un peu les gants de Gr?gorini (2e). Puis Didier Droga, danger public num?ro 1, avait deux bons ballons au bout du pied ; une premi?re fois dans l’axe (4e), la deuxi?me ? la suite d’un ballon intercept? de Dos Santos (14e) ; mais les deux fois, l’Ivoirien ?crasait sa frappe et le Gym s’en tirait sans fracas. Malgr? le nombre, Nice ne parvenait pas ? prendre le dessus dans l’entrejeu. Du coup, les trois Ni?ois (Abardonado, Cobos, Pamarot) charg?s de canaliser la paire Drogba-Mido ne manquaient pas de travail aux abords de la surface.
La bonne nouvelle pour Nice, l’OM ne se montrait plus dangereux. La mauvaise, Barthez n’?tait absolument pas inqui?t?. Le gardien des Bleus captait trois ballons a?riens propos?s par L?onard, et c’est tout !
Dans le jeu, ce n’?tait pas du grand Nice, et dans les tribunes, on ne trouvait gu?re mati?re ? oublier la glaciation imminente. En l’absence de jeu pos? dans les pieds et de redoublement, on ne voyait gu?re qu’un coup de pied arr?t? pour d?bloquer ce derby. Everson (31e), s’y essayait des 30m, mais trop loin de la cage de Barthez.
L’OM pressait bien s?r les duels et le Gym, dans le domaine physique, ne s’en laissait pas compter. Une rencontre serr?e, ?pre, sans concession, mais pas un beau match.

Le retour de Cobos
C’est ce que devait se dire Gernot Rohr ? la pause, qui enlevait un milieu (Bign?) pour Marco Simone en deuxi?me attaquant..: L’italien qui faisait souffler d’entr?e un vent d’espoir sur le Ray, d’une frappe du gauche instantan?e sur laquelle Fabien Barthez se couchait bien
(46e). Drogba r?pondait d’une t?te bloqu?e sans souci par Gr?gorini sous sa barre, et dans la r?alit?, c’est encore l’OM qui se montrait le plus inspir? pour s’approcher du but.
Encore Didier Drogba : cette fois, l’Ivoirien filait seul vers Gr?gorini et il fallait un retour express de Cobos et un tacle spectaculaire du capitaine ni?ois pour annuler la belle occasion du meilleur buteur marseillais (54e).

Le Gym n’?tait toujours pas ? la f?te, mais il y avait quand m?me du mieux dans la construction. Pitau s’essayait ? la frappe, mais au-dessus (57’). Au fil des minutes, Nice, sans v?ritables solutions, semblait se dire qu’un nul ne serait pas si mauvaise op?ration... d’autant que FI’amini, profitant d’une d?viation de Drogba, ne cadrait pas alors qu’il avait la cage ouverte (60’).

Le jeune marseillais avait encore l’occasion de s’illustrer : au second poteau, de vol?e, il ne ratait pas la cible mais c’est Gr?gorini qui s’interposait (79’).
Laslandes, apr?s 80 minutes d’un combat sans munition ou presque, c?dait sa place ? Georges Ba. Le Gym abusait des longs ballons mais aurait pu r?ussir le hold-up parfait... si la frappe de L?onard (90’), tra?nant aux abords de la surface, n’avait pas ?t? contr?e par un dos marseillais.
Avouons que pour l’OM, la pilule aurait ?t? dure ? avaler..

Notes des joueurs : (sur 10)

Noe Pamarot : No? s’est plus occup? ? d?barrasser qu’? faire v?ritablement propre. De belles empoignades, pas seulement verbales avec Mido. Un sauvetage de la t?te ? la 37’ sur un ballon au second poteau qui n’attendait plus que le cr?ne de l’Egyptien. Pas s?r qu’ils se retrouvent en vacances ? visiter les pyramides ! (Note : 7)

Jose Cobos : Une relance hasardeuse qui aurait pu faire mal si Drogba y avait cr? davantage (12e). Par la suite, du tranchant et du placement comme sou-vent Plus bouscul? qu’? l’ordinaire. ? LE ? sauvetage d?cisif ? la 55e, via un tacle sur Drogba qui s’en allait crucifier Gr?gorini. Mais Jos? n’a-t-il touch? que le ballon ?... (Note : 6)

Damien Gregorini : Pas le temps de s’assoupir : deux interventions express face ? Drogba (2e et 3e) mais finalement une premi?re p?riode tranquille o? Damien n’eut pas ? se d?multiplier, sortant avec ?-propos dans les airs. Une parade d?terminante ? la 79e sur une frappe de Flamini qui faillit co?ter cher.
(Note : 6)

Cedric Varrault : Un match correct en d?fense. S’essaya ? quelques relances dans la pro-fondeur pour Laslandes ou Everson, sans r?el succ?s. (Note : 6)

Jacques Abardonado : S’est beaucoup d?men? pour laisser le moins d’espaces possibles. Pancho avait enfil? le bleu de chauffe. Avec Drogba dans les parages, sa soir?e fut souvent mouvement?e. (Note : 6)

Sammy Traore : Arri?re quand Nice n’avait pas le ballon, ailier droit dans le cas contraire. Sammy a distribu? quelques transversales. Mais fut le plus souvent coinc?. On ne se joue pas impun?ment de Dos Santos. (Note : 6)

Lilian Laslandes : Avec trois hommes sur le dos, difficile de jouer un coup fin ! Lilian travailla dans l’ombre 45 minutes durant. Plus en vue par la suite mais sans la moindre occasion ? mettre sous les crampons. (Note : 6)

Georges Ba : Tr?s percutant, toujours aussi puissant, n’h?sitant pas ? aller se frotter au bloc olympien. Mais il manqua de chance pour offrir au Ray la d?livrance. (Note : 6)

Philippe Leonard : Au four et au moulin en premier rempart. Batailleur, dans le bon sens du terme. S’av?ra un essuie-glace efficace. II a eu le ballon du match ? la 90e. Mais sa reprise (qui partait fort bien...) fut contr?e. (Note : 6)

Marco Simone : Rohr ayant choisi d’aligner deux attaquants en seconde mi-temps. L’Italien mit Barthez ? contribution d’entr?e (47e) ! Puis se fit discret. Les conditions n’?taient pas id?ales pour un retour ?tincelant. (Note : 6)

Romain Pitau : Actif, travailleur. Mais la plupart du temps musel? face ? un milieu marseillais qui n’offrait pas la moindre libert?. Une frappe lointaine pour l’exemple (43e) puis une seconde plus incisive mais au-dessus (57’). (Note : 5)

Peirera Everson : Un coup-franc non cadr? (31e). A la peine sur son flanc gauche face ? Beye et Me?t?. Brouillon. Evi ?tait en-dedans mais on sait qu’il n’?tait pas en pleine possession de ses moyens. Remplac? par SCOTTO (76’) qui essaya d’apporter le danger en fin de rencontre. (Note : 5)

Yoann Bigne : Essaya de jouer dans la profondeur en premi?re p?riode. Multiplia les appels. Mais comme Pitau, fut souvent condamn? ? reculer. (Note : 5)



38e journee de Ligue 1
sam. 23/05/2004 à 19h


Nice - Auxerre : 1-1

Résumé »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2004/2005



Pts J V N D Diff
 9.    Lille 54 39 15 9 15 +2
 10.    Lens 54 39 15 9 15 -14
 11.    Nice
50 39 11 17 11 +2
 12.    Bordeaux 50 39 13 11 15 -4
 13.    Metz 45 39 12 9 18 -7

6e journée : Nice - Monaco
6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco
6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco6e journée : Nice - Monaco