144 connectés
Accueil > Saisons > 2001 / 2002 > Matches > A.S Saint Etienne - O.G.C. Nice : 0 - 0


A.S Saint Etienne - O.G.C. Nice : 0 - 0

RÉSUMÉ

Mercredi 6 Février 2002 à 20h00
Lieu : Geoffroy Guichard
Spectateurs : 13000
Terrain : Gras
Equipe de Nice : Valencony - Scotto, Pamarot, Berville, Varrault - Nogueira (cap)(puis Rodriguez (80e), Aulanier, Pitau, Evra - Cherrad, Ayeli (puis Gagnier 70e). Entraineur : Salvioni.

Le résumé : Nice tient bon !

Au prix d'une rencontre bien ma?tris?e, les Aiglons sont repartis du chaudron st?phanois sans y avoir laiss? des plumes. Un bon r?sultat, m?me si le Gym, notamment au vu de la seconde p?riode, aurait pu pr?tendre ? mieux...

SAINT ETIENNE 0 - NICE 0 Saint-Etienne, stade Geoffroy-Guichard, ASSE - OGC Nice 0-0 Avertissements: Hernandez (22?), Olesen (4081, Nogueira (318), Evra (811), 13.000 spectateurs environ. Temps froid et pluvieux, terrain gras. Arbitre: M. Kalt.

Saint-Etienne : Casagrande - Carmignani, Hernandez, Oliveira, Olesen - Guillou (cap.), Sable, Esposito - Mendy, Di Rocco, Pouget (Fellahi, 638).

OGCN : Valencony - Scotto, Pamarot, Varrault, Evra - Pitau, Nogueira (cap., puis Rodriguez 80e), Aulanier, Berville - Ayeli (Gagnier, 70e), Cherrad.

Bien en place, ne l?chant aucun espace en milieu de terrain face au 4-4-3 st?phanois, le Gym (sous les yeux de Jean-Christophe Cano, pr?sent dans la tribune officielle) d?butait la rencontre comme il fallait.

Alors que le chaudron grondait, on sentait de la ma?trise chez ce onze ni?ois. En y croyant un poil davantage, Cherrad aurait m?me pu devancer la sortie de Casagrande, sur un centre fuyant venu de Berville (8e).

C'est encore Cherrad qui mettait l'ancien gardien parisien ? contribution, d'une frappe des 20m (18e).

Adoss? au kop nord st?phanois, Valencony r?ussissait aussi sa premi?re intervention, se couchant bien s?r une tentative crois?e de Pouget (13e) : ?a commen?ait ? chauffer dans l'entrejeu, entre les deux capitaines notamment, Nogueira ?copant d'un jaune ? la suite d'un un tacle sur Guillou.

Si Nice continuait ? jouer haut, cr?nement, les Verts se faisaient plus pressants. Et sur le premier d?bordement r?ussi de la petite fus?e verte, Fr?d?ric Mendy, la d?viation de Poug?t au contact avec Valencony venait mourir au ras du montant gauche (31e)

Le Gym avait eu chaud, d'autant qu'une ou deux positions de hors jeu ? limites ? siffl?es sur les attaquants verts mettaient en ?moi Geoffroy-Guichard. Allez, le Gym r?gissait de la meilleure fa?on, t?chant de ne balancer aucun ballon ? l'aveuglette, mais au contraire, en parvenant ? restituer les op?rations dans le camp st?phanois. Attention encore ? ce diable de Mendy, qui faisait de nouveau la diff?rence sur son c?t? gauche : son centre tendu ne trouvait - heureusement que le haut du front de Pouget, dont la reprise filait au dessus (42e).

0-0 ? la pause : ? d?faut d'?tre g?nial ou transcendant, Nice, bien dans ses bottes, tenait alors son affaire.

Un bon point !

C'est dans un stade pris sous les rafales et s'enveloppant d'un froid glacial, contrastant avec l'incroyable ferveur d'une tribune Nord jamais aphone, que le Gym se procurait la premi?re "occase" du second acte.

Pas de quoi rendre verte de peur la bande ? Antonetti, mais cette jolie t?te piqu?e d'Ayeli, sur un nouveau service de Berville, ne fusa pas si loin du poteau droit (47e). Le public avait beau s'en prendre (de fa?on stupide) au natif du Forez, Doum? Aulanier, c'est bien le Gym qui se mettait ? y croire de plus en plus.

Press? par Cherrad et Ayeli, Casagrande ?tait ? deux doigts de rater une relance au pied, puis c'est Hernandez qui sauvait devant Ayeli apr?s que Cherrad eut fait la diff?rence (61e). La rentr?e de Fellahi en soutien de Di Rocco n'y changeait rien : cette deuxi?me p?riode ?tait bel et bien marqu?e de l'empreinte rouge et noir. Dans les pieds verts, le ballon se faisait rare. Et lorsque le bras d'Olesen vint bousculer Berville en pleine surface, ce n'eut pas ?t? scandale si le sifflet de M. Kalt (qui consulta son assesseur du regard) s'?tait fait entendre (73e).

II n'en fut rien, mais c'est plut?t le r?veil st?phanois qui sonnait ? l'entr?e du dernier quart d'heure. A la suite d'un contre rondement conduit par Fellahi, Sabl? tentait sa chance des 20m et la claquette de Valencony sauvait sous la barre (77e).

Jusqu'au bout, cependant, Nice s'?vertua ? son principe de ne pas reculer, usant du pi?ge de hors-jeu. Au prix d'un superbe effort, Scotto parvenait ? recoller Mendy qui s'?tait envol?, puis c'est Pamarot qui surgissait pour repousser une frappe de Di Rocco.

Saint-Etienne poussait, de fa?on pas toujours d?sordonn?e et ? trente secondes de la fin, le stade ?tait debout : servi de loin par Esposito, Mendy, l'attaquant de loin le plus dangereux, d?cochait sa frappe ? l'angle des six m?tres.

Des deux poings, fermes, Valencony faisait se rasseoir le peuple vert et sauvait un point du nul, loin, tr?s loin d'?tre vol

Notes des joueurs : (sur 10)
Bruno Valencony (Note : 8)
Patrice Evra (Note : 8)
Noe Pamarot (Note : 7)
Romain Pitau (Note : 7)
Serge Ayeli (Note : 7)
Dominique Aulanier (Note : 6)
Kelly Berville (Note : 6)
Manuel Nogueira (Note : 5)
Laurent Gagnier (Note : 5)
Abdelmalek Cherrad (Note : 5)
Pablo Rodriguez (Note : 5)
Thibault Scotto (Note : 5)
Cedric Varrault (Note : 5)



38e journee de Ligue 2
ven. 03/05/2002 à 20h


Laval - Nice : 3-4

Résumé »



Saison terminée, rendez-vous pour la saison 2002/2003



Pts J V N D Diff
 1.    Ajaccio 72 38 20 12 6 +22
 2.    Strasbourg 68 38 19 11 8 +20
 3.    Nice 66 38 20 6 12 +16
 4.    Le Havre 65 38 17 14 7 +24
 5.    Le Mans 58 38 16 10 12 +7

30e journée : Nice - Lorient
30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient
30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient30e journée : Nice - Lorient

Actu Foot  | OM  | Actu PSG  | Coloriages 

© 1997 - 2002 Ogcnissa.com © - Crédits - Contact