103 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice est revenu de loin à Rennes


Presse :

Nice est revenu de loin à Rennes
L'Equipe, le 12/02/2017 à 17h25

Dépassés en première période par le pressing rennais, tandis que Plea est sorti sur blessure, les Azuréens ont su réagir après la pause pour égaliser (2-2). Le titre s'éloigne mais la 3e place de L1 est confortée.

Le match : 2-2
On n'aurait pas donné cher des chances niçoises à la pause. Pas tant que l'on ne croyait pas le Gym capable d'élever son niveau de jeu, bien au contraire. Mais l'on pensait surtout que le Stade Rennais, qui menait alors logiquement 2-0, parviendrait à conserver un avantage. Au lieu de cela, il a aligné un cinquième match d'affilée et un neuvième sans succès.

Son entame fut donc pourtant parfaite, avec un pressing très haut et beaucoup d'intensité. Dès la 7e minute, servi par Sio, Amalfitano piquait son ballon par-dessus Cardinale. Puis Sio profitait d'une mauvaise remontée de la défense niçoise pour marquer à son tour (21e). D'abord refusé pour un hors-jeu de position de Bensebaini, le but était logiquement accordé.

Est-ce que la sortie de Gnagnon à la mi-temps allait un peu changer la donne ? En tout cas, ce n'était plus la même équipe rennaise (Chantôme passait en défense centrale) et les Niçois en ont profité pour jouer plus haut et plus juste. Remplaçant de Pléa, Donis, prêté par la Juventus Turin, réduisait la marque, sur un ballon d'Eysseric (59e). Puis ce même Eysseric s'en allait égaliser, encore sur un service dans la profondeur (81e). Un résultat pas immérité sur la seconde période.

Le joueur : Amalfitano, roi du piqué
Transféré de Lille au mercato, Morgan Amalfitano a été le Rennais le plus dangereux. Il a surtout inscrit un but qui ressemble à une signature, en piquant son ballon, sans contrôle, sur une passe de Sio (7e), pour ouvrir le score.

C'était un lob en même temps qu'un ballon piqué, et cela a rappelé son but le plus célèbre, inscrit en septembre 2013 à Old Trafford, avec West Bromwich contre Manchester United (2-1), lorsqu'il avait piqué son ballon devant De Gea après un slalom qui l'avait vu éliminer trois joueurs.

L'international (1 sélection) a constamment amené le danger dans la surface niçoise par la qualité de ses centres, en tourmentant un côté gauche niçois mal protégé, il faut le dire, par le faible travail défensif de Belhanda, dans la première demi-heure.

Le fait : L'inquiétude Plea
Blessé au genou droit dans un choc avec Pedro Mendes (38e), Alassane Plea n'est pas sorti tout de suite du terrain. Il s'est fait soigner, a repris sa place, puis s'est effondré, autant de déception et d'inquiétude que de douleur, au milieu de terrain, avant de sortir pour de bon (41e).

Lucien Favre, dans sa conférence de presse d'après-match, n'a pas été en mesure de donner des nouvelles plus précises de son avant-centre (onze buts, deux passes décisives en L1 cette saison) : «Son genou a bougé, le staff médical s'en occupe, je ne peux pas en dire plus.»

Cette blessure, qui pourrait permettre à Mario Balotelli de retrouver une place de titulaire à court terme, n'a pas empêché les Niçois de revenir au score, notamment grâce au remplaçant de Plea, le jeune Donis, qui a inscrit son premier but avec l'OGCN






- Retour -







17e journee de Ligue 1
sam. 07/12/2019 à 20h


Nice - Metz : 4-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  18e journee de Ligue 1
sam. 14/12/2019 à 20h



Pts J V N D Diff
 11.    Monaco 24 16 7 3 6 +1
 12.    Angers 24 17 7 3 7 -3
 13.    Nice 23 17 7 2 8 -2
 14.    Brest 21 17 5 6 6 +1
 15.    Strasbourg 21 17 6 3 8 -3



   14e  sam. 23/11 (17h30) Lyon - Nice : 2 - 1
   15e  sam. 30/11 (20h) Nice - Angers : 3 - 1
   16e  mer. 04/12 (19h) St-Etienne - Nice : 4 - 1
   17e  sam. 07/12 (20h) Nice - Metz : 4 - 1
   18e  sam. 14/12 (20h) Brest - Nice
   19e  sam. 21/12 (20h) Nice - Toulouse
  dim. 05/01 (17h15) Frejus St Raphael - Nice



Coupe de France :  Fréjus St Raphaël - Nic...
Actualité :  Le berger n'est plus
Ligue 1 :  Nice - Metz : 4 - 1