155 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice-Marseille, derby des irréguliers



Presse :

Nice-Marseille, derby des irréguliers
AFP, le 30/09/2005 à 17h43

Nice, à l'assise retrouvée, accueille Marseille, qui vient de se qualifier dans la douleur au 1er tour de Coupe de l'UEFA, dimanche lors de la 10e journée de Ligue 1 de football pour un derby méditerranéen entre deux équipes encore bien irrégulières.

Les Niçois (9e) espèrent à cette occasion confirmer le nouvel élan amorcé depuis leur toute première victoire de la saison à domicile, face au Mans (1-0) lors de la 8e journée, suivie d'un match nul à Monaco (0-0) dans un autre derby.

"La gifle lilloise (4-0 lors de la 7e journée) a constitué un tournant. Nous avons réfléchi en équipe et agi tout aussi collectivement. Il fallait soigner la récupération", explique Cyril Rool.

"Notre formation est jeune. On jouait bien mais on ne concrétisait pas assez, dit encore le milieu de terrain qui avait très brièvement porté le maillot marseillais durant l'été 2001. Ne pas prendre de but est une bonne base".

"L'objectif est de rester costaud défensivement, renchérit Damien Grégorini. Nous aurons toujours un ou deux ballons pour marquer".

Si Olivier Echouafni ne néglige pas l'énergie dépensée jeudi par les Olympiens pour accrocher leur qualification en Coupe d'Europe devant le GB Anvers (4 à 1 t.a.b.), il est conscient, comme ses partenaires, qu'il faudra livrer sur la Côte d'Azur "un gros match".

L'entraîneur marseillais Jean Fernandez ne dit pas autre chose: "Je sais à quoi m'attendre sur ce match, qui est un vrai derby".

"Moment phare"

C'est d'ailleurs pour reconstituer les énergies que la mise au vert à été avancée d'un jour à ce vendredi "au vu de la fatigue provoquée par le match" contre Anvers, où l'OM a besogné très longtemps avant de se qualifer aux tirs au but. "On va récupérer avec beaucoup de soins, de massage, de diététique et de sommeil", déclare Fernandez, qui veut ne pas partir bredouille de Nice, après la légère remontée au classement opérée en septembre (12e après 3 victoires lors des 4 derniers matches de L1).

La pauvreté du jeu affichée jeudi, mise par Fernandez sur le compte de la "fatigue due à l'accumulation des matches et au manque d'automatismes", ne laisse pourtant guère espérer d'exploit.

D'autant que le stoppeur niçois Pancho Abardonado se plaît à imaginer le stade du Ray redevenant la "forteresse" des saisons précédentes et que l'entraîneur Frédéric Antonetti voit du mieux dans son équipe: "A Monaco et devant Le Mans, nous n'avons pas commis une de ces bêtises défensives qui ont gâché des prestations intéressantes".

"Cette rencontre face à un grand club est toujours un moment phare pour les médias, les spectateurs et les footballeurs", observe-t-il encore.

L'engouement est, comme d'habitude, très fort du côté des supporteurs d'autant que ceux-ci seront contraints de suivre le prochain Nice-Auxerre, comptant pour la 12e journée, des rues avoisinantes, le stade de Nice ayant été frappé d'un match à huis clos pour des incidents répétés.






- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille



Coupe de France :  Nice - Monaco : le groupe...
Coupe de France :  Nice - Monaco : les échos