137 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Une soirée de gala



Presse :

Une soirée de gala
Football365, le 27/05/2007 à 02h40

Dans un match sans enjeu, les deux équipes ont joué libérées et proposé un beau spectacle de baisser de rideau. Un match nul équilibré qui met fin à une saison éprouvante pour le GYM.

Dans les coulisses du stade du Ray
- Antonetti disposait d’un groupe restreint en raison de nombreuses blessures. Le milieu de terrain Cyril Rool, victime d'une déchirure à une cuisse il y a dix jours, et l'international ivoirien Baky Koné, opéré mardi d'une luxation de l'épaule gauche et indisponible deux mois et demi, sont les blessés les plus sérieux. Absence du défenseur central Cédric Kanté (adducteurs) qui a interrompu rapidement, jeudi, son entraînement de reprise sur douleur. Absent à Lens sur lésion musculaire à la cuisse, l'attaquant Lilian Laslandes a encore dû déclarer forfait. Tout comme le latéral Cédric Varrault qui joue depuis des semaines avec une entorse du pied droit. Le gardien Hugo Lloris, blessé à la cheville gauche, a dû renoncer au dernier moment. Seulement quinze joueurs étaient à la disposition de l’entraîneur azuréen.

- Le maintien de son club en Ligue 1 n'a pas calmé les nerfs de Frédéric Antonetti. L'entraîneur de l'OGC Nice n’a pas hésité cette semaine à faire part de son désarroi, et a dénoncé un « gros gâchis ». Selon lui, le club azuréen serait miné par de nombreuses luttes intestines, menées par des « frustrés », avec leurs « rancoeurs » et leurs « envies ». Pas un problème pour l’entraîneur de Nice qui sera toujours sur le banc la saison prochaine. « Je veux m’investir, faire progresser le club et aller plus loin. Mais il faut que tout le monde y mette du sien ». A bon entendeur.

- Malgré les rumeurs d'un éventuel départ, Frédéric Hantz a évoqué ses regrets, ses satisfactions, ainsi que sa situation personnelle dans la semaine. Et tout laisse à penser que le coach muciste sera toujours à la tête de l'équipe la saison prochaine.

Les faits du match
15eme minute
Bellion, parti à la limite du hors-jeu, se retrouve dans la surface. Il réussit à passer devant son défenseur, Camara, mais il ne peut éviter la sortie de Roche.

30eme minute (1-0)
Balmont s’arrache pour contrer le dégagement de Thomas à l’entrée de la surface. Le défenseur manceau laisse traîner volontairement le pied et accroche Balmont, penalty. Bellion ouvre le score d’un contre-pied parfait.

35eme minute (1-1)
Débordement de Bangoura côté droit. Son centre à ras de terre passe devant le but de Letizi avant d’arriver sur Romaric, qui ne manque pas sa cible à bout portant.

43eme minute (2-1)
Festival d'Ederson, qui alerte Vahirua à la limite du hors-jeu. Le Tahitien remporte son duel face à Roche et redonne l’avantage à Nice.

50eme minute
Bangoura fait apprécier sa technique en éliminant Apam d'un sombrero, et enchaîne avec une frappe puissante du gauche en demi-volée, de peu à côté.

54eme minute (3-1)
Bien lancé dans la profondeur, Bellion s'échappe sur le côté droit de la surface et réussit à placer le ballon sous le corps de Roche, venu à sa rencontre.

55eme minute
Coup-franc pour les Manceaux sur lequel le Japonais Matsui se jette au deuxième poteau et touche le ballon, pas suffisamment pour trouver le cadre.

60eme minute (3-2)
Sur un centre parfait côté gauche de Grafite dans l'intervalle, Bangoura, aux six mètres, se jette et marque à bout portant.

61eme minute
Sur un corner de Romaric, Louvion place sa tête au deuxième poteau. Vahirua parvient à sauver son équipe de la tête sur sa ligne, Letizi était lobé.

63eme minute (3-3)
Letizi relâche une frappe de Grafite, Matsui a suivi et ne laisse pas passer l’occasion d’égaliser dans le but vide.

75eme minute
Superbe contrôle aérien pied droit d’Ederson, qui élimine son défenseur et enchaîne une frappe enroulée du gauche, détournée au dernier moment.

83eme minute
Letizi détourne de la main gauche un centre-tir de Romaric qui allait se loger sous la barre.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Libérées de toute pression, les deux équipes avaient pour objectif de terminer la saison sur une bonne note. A domicile, Nice voulait régaler son public. Mission réussie. La première période fût assez équilibrée, avec un léger avantage aux points pour les Manceaux qui ont fait le jeu. Mais c’est bien le GYM qui rentrait aux vestiaires avec l’avantage au score. N’ayant plus rien à perdre, l’entraîneur manceau, F.Hantz, décidait alors de jouer le tout pour le tout en plaçant quatre attaquants sur la pelouse du Ray. Une tactique offensive qui a tout d’abord permis au GYM de creuser l’écart, avant que les Sarthois ne réalisent un retour de toute beauté.

Les Niçois
L’équipe de Frédéric Antonetti ne se présentait pas sous son meilleur jour, la faute à une infirmerie pleine à craquer. Mais pour fêter le maintien devant son public, venu en nombre, les Azuréens ont attendu la demi-heure de jeu pour trouver la faille grâce à BELLION, très remuant sur le front de l’attaque. Il a bénéficié de la classe de passeur d’EDERSON. Le Brésilien a su prendre le jeu à son compte et a parfaitement combiné avec VAHIRUA, qui n’est plus seulement un buteur, car très précieux dans son jeu défensif. BALMONT était positionné sur le côté droit, avant de souvent se repositionner dans l’axe aux côtés d’ECHOUAFNI et de DIAKITE. La défense a souvent craqué face à la puissance de l’attaque mancelle. ABARDONADO a souffert, tout comme APAM et FANNI. Pour son premier match cette année, LETIZI a manqué logiquement de réflexe à plusieurs reprises.

Les Manceaux
Forts d’une victoire à Toulouse lors du dernier match à l’extérieur, les hommes de Frédéric Hantz ne nourrissaient aucun complexe à l’entame de la rencontre. Bien en place au milieu, SESSEGNON et ROMARIC ont parfaitement rempli leur rôle de lancement des offensives, avec un but à la clé pour ce dernier. La tactique un peu frileuse de Hantz ne permettait pourtant pas aux Manceaux de se montrer très dangereux. Rentré en milieu de première période, BANGOURA a souvent mis le feu sur les côtés. GRAFITE a beaucoup décroché pour se muer en passeur, l’habituel travail de MATSUI, très souvent dans la surface de vérité. En l’absence de Basa, LOUVION et CERDAN formaient une défense centrale inédite qui a manqué cruellement d’automatisme. Soirée difficile aussi pour le portier remplaçant de Pelé, ROCHE.

L’arbitre du match : M.Ennjimi
M.Ennjimi a accordé un penalty généreux pour le GYM. Il a par la suite bien géré les débats.

Bruno POULARD
Football365







- Retour -







28e journee de Ligue 1
mer. 03/03/2021 à 19h


Nice - Nimes : 2-1

Résumé » Photos » Vidéo »



  16e de finale de CDF
lun. 08/03/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 9.    Rennes 39 28 10 9 9 +2
 10.    Angers 39 28 11 6 11 -9
 11.    Nice 35 28 10 5 13 -5
 12.    Reims 34 28 8 10 10 -1
 13.    Brest 34 28 10 4 14 -8



   11e  mer. 17/02 (21h) Marseille - Nice : 3 - 2
   26e  dim. 21/02 (15h) Nice - Metz : 1 - 2
   27e  ven. 26/02 (21h) Rennes - Nice : 1 - 2
   28e  mer. 03/03 (19h) Nice - Nimes : 2 - 1
  lun. 08/03 (21h) Nice - Monaco
   29e  dim. 14/03 (15h) Lorient - Nice
   30e  dim. 21/03 (20h) Nice - Marseille