135 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Le courage en bandoulière



Presse :

Le courage en bandoulière
Le Pays, le 05/10/2008 à 11h05

Vraiment pas gâtés par la tournure des événements, les Sochaliens ont trouvé au fond d’eux-mêmes les ressources pour égaliser hier soir à Nice (1-1), et empocher un premier point à l’extérieur qui les débarrasse symboliquement de la lanterne rouge.

C’est inutile, peut-être. Anecdotique, certainement. Pourtant, ce matin, au moment d’ouvrir son journal préféré dans la bonne odeur du café dominical, chaque personne qui aime de près ou de loin le FC Sochaux-Montbéliard ne pourra s’empêcher de laisser échapper sur son visage un sourire. Léger, certes, mais tellement sincère au moment de constater que l’équipe doubiste n’est plus dernière du classement de Ligue 1. La différence de buts, en effet, est formelle : Le Havre est « largement » plus mauvais que le FCSM, et devra supporter le poids de la lanterne rouge pendant les deux prochaines semaines de trêve internationale.
Ce réconfort du pauvre, les « jaune et bleu » ne l’ont en tout cas vraiment pas volé. Hier soir, au cœur d’un stade du Ray de plus en plus délabré, ils auraient très bien pu jeter l’éponge. Crier à l’acharnement. Se demander, presque, s’ils n’étaient pas les héros malheureux d’une mauvaise caméra cachée. Car les éléments se sont une nouvelle fois ligués contre eux. En récompense de leur première période qui, sans être géniale, était en tout cas marquée du sceau de leur indiscutable maîtrise, les hommes de Francis Gillot… encaissaient un nouveau but-gag dès le retour des vestiaires. Une 50e minute terrible qui voyait Teddy Richert percuter violemment Mouloungui, et laisser bien malgré lui la sphère filer au ralenti dans les filets. Pire encore : alors que les Sochaliens avaient effectué leurs trois changements, Nicolas Maurice-Belay se donnait une élongation, puis Stéphane Pichot, à peine arrivé sur la pelouse, entendait son muscle claquer lui aussi. Que faire alors avec deux éclopés dans ses rangs, et le mauvais œil à ses trousses ? Eh bien, courber l’échine. Et se révolter.

Boudebouz, quel culot !

Voilà en effet où le FCSM a franchi un cap hier soir à Nice. Jamais, durant les 90 minutes, on n’a senti la formation doubiste lâcher prise et jeter l’éponge. Disposée dans un système qui a plutôt bien fait ses preuves, avec Dalmat aux côtés de Pitau et Martin tournant comme une girouette autour du glouton Erding, l’équipe a su se convaincre que le coup restait jouable. Les tout jeunes joueurs ont fait leur travail, notamment Ryad Boudebouz qui, du haut de ses 18 ans (!), a fait preuve d’un culot rare. Et la récompense est tombée, enfin, à la 73e minute de jeu, par la grâce d’un Valter Birsa retrouvé et enfin décisif. Son coup de fusil, déclenché de près de 20 mètres, a résonné jusque dans le Doubs. Là où les supporters du FCSM ont pu se convaincre que leur équipe rame, certes, mais de mieux en mieux.
« Il y avait un contenu intéressant, relevait d’ailleurs Francis Gillot au coup de sifflet final. On peut s’appuyer sur des matches comme celui-ci en se disant que quand on joue au football, on n’est pas plus bêtes que les autres. On est capables de faire des choses intéressantes ». Comme, par exemple, de décrocher un premier point loin de Bonal. Ou encore quitter cette maudite dernière place. « Ah, on n’est plus derniers, questionne alors le coach. Bon, on ne va quand même pas sauter de joie, mais ça montre qu’on est peut-être sur la bonne voie ». À confirmer dans deux semaines lors d’une rencontre capitale face au Havre. Afin que le sourire, esquissé devant le café, se transforme en un grand éclat de rire.

Sébastien Daucourt
Le Pays







- Retour -







Match Amical
ven. 11/10/2019 à 15h


Nice - Lausanne : 0-0





  10e journee de Ligue 1
ven. 18/10/2019 à 20h45



Pts J V N D Diff
 6.    Reims 14 9 4 2 3 +4
 7.    Montpellier 14 9 4 2 3 +2
 8.    Nice 13 9 4 1 4 -1
 9.    Marseille 13 9 3 4 2 -1
 10.    Rennes 12 9 3 3 3 +1



   7e  mar. 24/09 (21h) Monaco - Nice : 3 - 1
   8e  sam. 28/09 (20h) Nice - Lille : 1 - 1
   9e  sam. 05/10 (20h) Nantes - Nice : 1 - 0
  ven. 11/10 (15h) Nice - Lausanne : 0 - 0
   10e  ven. 18/10 (20h45) Nice - PSG
   11e  sam. 26/10 (20h) Strasbourg - Nice
  mer. 30/10 (18h45) Le Mans - Nice