190 connectés
Accueil > Multimedia > Presse > Nice: la belle affaire !



Presse :

Nice: la belle affaire !
Nice-Matin, le 21/09/2003 à 08h19

Un doublé de Malek Cherrad, et le Gym signe sa deuxième victoire d'affilée à la maison. Les Aiglons, deuxièmes en attendant le résultat de Monaco, savent voler haut...

NICE 2 - LILLE 0
A Nice, (stade du Ray), OGC Nice bat Lille OSC 2-0 (mi-temps, 2-0).

Buts pour Nice : Cherrad (34', 42').
12.000 spectateurs environ.
Arbitre : M. Moulin
Avertissements à Lille : Manchev (45), Landrin (45).
Expulsion : Landrin (78).

Nice : Grégorini - Pamarot, Cobos, Abardonado (Traoré, 18') - Bigné, Echouafani, Varrault, Dié (Diakité, 67'), Pitau, Everson - Cherrad (Meslin, 86').

Lille : Wimbée - Delpierre, Plestan (Brunet, 46'), Abidal - Pichot, Bodmer (Makoun, 60'), Cheyrou, Tafforeau - Tapia, Landrin - Manchev (Sterjovski, 71').


Comme la saison dernière, Nice a battu Lille 2-0 au Ray. Comme la saison dernière, Nice compte 14 points après 7 journées. Et voilà les Aiglons repartis pour faire les gros titres. Deuxième derrière l'OM, ce matin, en attendant les résultats ce soir de Monaco à Montpellier et de Marseille à Nantes, le Gym aime décidément tenir les beaux défis. Remporter un deuxième match d'affilée à la maison et remplacer aussi efficacement des joueurs clés comme Roy, Laslandes puis Abardonado, il fallait le faire. Et dire que samedi prochain, c'est le Vélodrome à Marseille qui attend ces Niçois au grand coeur...

Hier soir, avant le coup d'envoi, Gernot Rohr et Claude Puel avaient rivalisé au jeu des surprises. Privé de Laslandes et Roy, le technicien niçois décidait finalement de garder Poussin Meslin sur le banc pour lancer Malek Cherrad seul en pointe. Un Cherrad épaulé par Pitau (au centre) Everson (à gauche) et Bigné (à droite), les trois en position avancés ; Serge Dié, lui, effectuait sa rentrée en milieu défensif aux côtés d'Echouafni. Côté LOSC, Puel laissait Brunet et Makoun sur le banc mais optait pour un onze tout de même ambitieux, avec Manchev soutenu de près par Tapia et Landrin devant.

Sur le terrain, ce Nice-Lille ressemblait d'abord à une lutte de position. Deux blocs bien en place, hermétiques, au détriment des initiatives individuelles qui manquaient pour animer les premières minutes.

Cherrad allumait pourtant une première mèche (centre-tir bloqué par Wimbée, 81'), mais si le Gym, avec son milieu renforcé, avait plutôt le ballon dans les pieds, le LOSC ne donnait pas encore de signe de craquement. Une alerte cependant, quand Cherrad (servi par Everson) échappait à la charnière Abidal et Delpierre, Wimbée anticipant pour intervenir au pied (11').
Touché à une cheville gauche fragilisée par une entorse contractée jeudi à l'entraînement, Abardonado devait laisser sa place à Traoré.

Erreurs lilloises...
Everson, le serviteur, trouvait justement la tête de Traoré sur coup-franc (à côté, 20'). C'est le moment que choisissait le LOSC pour montrer à son tour des velléités. Pamarot bousculait Manchev à la limite de la surface mais l'arbitre laissait jouer pour Tapia dont la frappe passait à côté (26'). C'est Cobos ensuite qui sauvait devant Manchev à l'angle des six mètres (29').
Lille semblait prendre confiance mais c'était pour mieux se faire épingler ; car pour le Gym, la première vraie occasion était la bonne. Sur un ballon récupéré, Olivier Echouafni, aux 30 mètres, tentait le prolongement de la tête en vue de Cherrad. Delpierre se faisait lober et Cherrad, plein d'opportunisme, lobait à son tour du haut du crâne Wimbée sorti en catastrophe ! (1-0, 34e).
Le réalisme niçois était frappant et ce n'était pas fini, ni pour le Gym, ni pour un épatant Malek Cherrad. Le temps d'un coup franc de Landrin repoussé de la tête par Cobos, d'un bon pressing du milieu niçois, le Franco-Algérien, sacré fixateur, se retrouvait encore à la lutte avec ses gardes du corps. Malheureux Plestan et Delpierre, le premier trouvant la jambe du second en essayant de dégager Au flair, Cherrad héritait du ballon et dans un angle assez fermé, du gauche, croisait parfaitement sa frappe hors de portée de Wimbée (2-0, 42'), signant ainsi son premier doublé en Ligue 1, une semaine après avoir inscrit le but de la victoire contre Nantes.

Le Gym gère
Pour des Lillois sonnés, le KO n'était pas loin : car sans un hors jeu signalé mais discutable, Cherrad, tout seul, se serait bien vu aller inscrire son petit troisième... En guise de quoi, sans une parade réflexe de Grégorini, c'est Manchev, à la suite d'une mésentente Cobos-Traoré, qui fut tout près de réduire le score juste avant la pause. Cette première mi-temps un peu coincée au début s'achevait donc sur un flot d'émotion. Du meilleur goût pour le Gym. Quant au Ray, il exultait...

Avec les rentrées de Brunel, puis Makoun, Puel n'avait d'autre choix que de tenter un retour par l'attaque. Peu après la reprise, le Gym se faisait une grosse frayeur; à l'origine, un ballon perdu par Dié au milieu, un très bon centre de Brunel pour Manchev dont la volée était repoussée à bout portant par Grégorini. Tapia, à l'affût, dévissait quant à lui sa frappe ! (50e)
Averti, le Gym devait surtout s'évertuer à préserver son avantage. Diakité remplaçait Dié à l'heure de jeu, Everson reculant d'un cran pour surveiller Makoun. Nice ne se montrait plus dangereux mais chaque minute s'égrenant au tableau tombait directement dans sa besace. Manchev, lui, se prenait la tête à deux mains : l'attaquant bulgare, après avoir effacé Grégorini, voyait sa frappe en angle fermé repoussée sur la ligne de but par Sammy Traoré revenu au grand galop (60e).
Encore une chaude alerte, et la preuve définitive que c'était bien le soir du Gym ! Avec un Echouafni en vue, un collectif toujours aussi volontaire et disponible, les Aiglons pouvaient gérer à leur main la fin de match. D'autant qu'après l'exclusion de Landrin (deuxième jaune, fauchage sur Varrault), le LOSC terminait son expédition azuréenne à 10, laissant aussi quelques illusions au passage.

François PATURLE.
© Nice-Matin






- Retour -







37e journee de Ligue 1
dim. 16/05/2021 à 21h


Nice - Strasbourg : 0-2

Vidéo »



  38e journee de Ligue 1
dim. 23/05/2021 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Rennes 55 37 15 10 12 +10
 8.    Montpellier 51 37 13 12 12 -3
 9.    Nice 49 37 14 7 16 -4
 10.    Metz 46 37 12 10 15 -4
 11.    St-Etienne 46 37 12 10 15 -11



   32e  dim. 11/04 (15h) Nice - Reims : 0 - 0
   33e  dim. 18/04 (20h) Dijon - Nice : 2 - 0
   34e  dim. 25/04 (13h) Nice - Montpellier : 3 - 1
   35e  sam. 01/05 (21h) Lille - Nice : 2 - 0
   36e  dim. 09/05 (15h) Nice - Brest : 3 - 2
   37e  dim. 16/05 (21h) Nice - Strasbourg : 0 - 2
   38e  dim. 23/05 (21h) Lyon - Nice