219 connectés
Accueil > Multimedia > Interviews > ROY : « Notre histoire peut se terminer en apothéose »



Interviews :

ROY : « Notre histoire peut se terminer en apothéose »
Football365, le 07/02/2003 à 18h49

Eric Roy, le milieu de terrain niçois, revient sur la récente défaite des Aiglons à Troyes et sur la fin de championnat qui attend désormais l’OGC Nice. « On a déjà fait des choses bien et on a encore à compléter notre histoire, qui peut se terminer en apothéose. »


- Eric Roy, vous avez concédé une défaite chez la lanterne rouge Troyes, mercredi. Quelles sont vos impressions sur ce match ?

J’ai beaucoup de regrets, d’autant qu’on a commencé par ce penalty que l’on rate. On ne pouvait pas rêver meilleure entame mais au final, c’est le pire des scénarii pour nous puisqu’on se retrouve mené au score. Le match s’est ensuite déroulé à l’inverse de ce que l’on aurait pu espérer car courir après le score à l’extérieur n’est jamais simple. Si on avait marqué ce premier but, on aurait vraisemblablement gagné ce match. Mais les Troyens, qui restaient sur cinq défaites très frustrantes sur le score de 1-0, ont livré un bon match, en se battant avec beaucoup d’intensité et de loyauté pour défendre ce but. Ils ont aussi profité des espaces qu’on leur a laissés en se découvrant pour arracher l’égalisation. Ce fut difficile de trouver la faille pour inscrire ce but qui nous aurait permis d’espérer mieux.

- Nice a du mal à ramener des points à l’extérieur…

C’est difficile à expliquer. Si on connaissait la recette, on gagnerait plus souvent à l’extérieur. On n’a gagné deux fois à l’extérieur cette saison. C’est vrai que sur nos derniers déplacements, on a un peu moins de réussite qu’au début du championnat. En début de saison, notre taux de réussite occasions/buts était plus élevé qu’aujourd’hui où nous avons besoin de beaucoup d’occasions pour marquer. Actuellement, on doit faire plus, continuer à travailler et ne pas désespérer. Mais ne pas gagner à l’extérieur, c’est aussi un constat général du championnat. Car toutes les équipes ont du mal à s’imposer sur terrain adverse.

- Les 42 points du maintien atteints, Nice nourrit-il de nouvelles ambitions ?

A priori, on a les points pour le maintien, même s’il faudra peut-être en avoir un peu plus. Notre premier objectif est donc atteint. Après, qu’est-ce qui peut nous attendre ? On espère le meilleur. Mais nous, on joue tous les matchs comme ils viennent en espérant marquer des points et gagner. Pour moi, c’est seulement à l’aube des cinq dernières journées que l’on pourra vraiment faire un point et savoir s’il l’on est capable de jouer autre chose que la première partie du tableau. On reste très prudent car on peut rapidement rentrer dans le rang vu que beaucoup d’équipes se tiennent, avec très peu d’écart. En perdant contre Troyes, on voit que le championnat est très difficile, que tout le monde peut battre tout le monde. Cela nous permet de relativiser. On a déjà fait des choses bien et on a encore à compléter notre histoire. Elle peut se terminer en apothéose mais cela ne dépend que de nous maintenant. Mais la chose la plus importante est d’assurer la pérennité du club en L1, ce que l’on a pratiquement réalisé.

Propos recueillis par Thomas Carlat
© Football365






- Retour -







5e journee de Ligue 1
dim. 27/09/2020 à 13h


Bordeaux - Nice : 0-0

Résumé » Photos » Vidéo »



  6e journee de Ligue 1
sam. 03/10/2020 à 21h



Pts J V N D Diff
 7.    Angers 9 5 3 0 2 -2
 8.    Marseille 8 5 2 2 1 0
 9.    Nice 7 5 2 1 2 -2
 10.    Lyon 6 5 1 3 1 +2
 11.    PSG 6 4 2 0 2 +2



   2e  sam. 29/08 (21h) Strasbourg - Nice : 0 - 2
   3e  sam. 12/09 (17h) Montpellier - Nice : 3 - 1
   4e  dim. 20/09 (13h) Nice - PSG : 0 - 3
   5e  dim. 27/09 (13h) Bordeaux - Nice : 0 - 0
   6e  sam. 03/10 (21h) Nice - Nantes
   7e  dim. 18/10 (20h) St-Etienne - Nice
   8e  dim. 25/10 (20h) Nice - Lille



Infirmerie :  Youcef Atal blessé